Afrique du Sud: de jeunes scientifiques créent un robot pour prévenir les décès dans les mines

92 total views, 3 views today

A Pretoria, un groupe de jeunes étudiants en science des données a développé un système appelé « Rock Pulse ». Il s’agit d’un système d’alerte rapide et de surveillance qui détecte la stabilité des roches dans les mines et réduit le risque d’accidents miniers. Un dispositif qui pourrait aider à prévenir les décès dus aux mines.

RockPulse est un autre robot développé par le Conseil sud-africain pour la recherche scientifique et industrielle (CSIR), et présentés au Mining Indaba qui se tient actuellement au Cap, en Afrique du Sud, du 5 au 8 février 2018.

Le robot travaille en recueillant des données souterraines et en interprétant ces données afin de déclencher une alarme si un danger potentiel est détecté, a déclaré Veronica Mohapeloa, porte-parole du Département de la science et de la technologie.

Ces étudiants font partie d’un groupe de participants au programme Data Science for Impact et Decision Enablement (DSIDE), qui est financé par le Département des Sciences et Technologies, a confié Mme Mohapeloa. Cinquante étudiants d’Afrique du Sud ont été recrutés pour faire partie du programme de cette année, a-t-elle ajouté.

Nicolene Roux, l’une des étudiantes en sciences qui a développé le système, a confirmé que son équipe était confiante dans la technologie, mais que des améliorations étaient encore nécessaires. « Nous nous sommes rendus compte que la technologie ne pouvait pas faire la différence entre un son artificiel et un son non-créé, c’est là qu’il faut s’améliorer car vous ne voulez pas qu’un faux déclencheur affecte négativement la production d’une mine » a déclaré le jeune scientifique.

En effet, les mines d’Afrique du Sud sont considérées comme l’un des environnements de travail les plus dangereux du pays, en raison des explosions de roches et de l’activité sismique qui entraînent des morts et des blessés.

Le mécanisme RockPulse

Le système de surveillance RockPulse est testé par le CSIR. Selon ceux-ci, RockPulse est capable d’écouter la micro-sismicité brute, d’extraire des caractéristiques de micro-fractures et d’analyser les séries de caractéristiques qui en résultent afin de détecter rapidement les grandes instabilités qui se produisent dans la masse rocheuse.

La surveillance est continue et en temps réel des instabilités et permet également d’optimiser les temps de réintroduction en toute sécurité après des événements dangereux. Ceci est particulièrement important considérant comment parfois en Afrique du Sud, en raison de l’activité sismique.

Par ailleurs, d’autres technologies seront également exposées au Mining Indaba développé par le CSIR. Ceux-ci comprennent le dispositif d’inspection, le système de prévention des collisions, la santé au travail et les solutions technologiques d’ergonomie.

Rappelons que le Mining Indaba est organisé en Afrique du Sud depuis deux décennies. Son objectif est de soutenir l’éducation, le développement de carrière, le développement durable, et d’autres causes importantes liées à l’exploitation des ressources minières sur le continent.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.