Nigéria: le président Buhari met l’accent sur les compétences locales

Critiqué de part et d’autres pour le non respect des promesses qui l’ont propulsé à la tête du Nigéria, le président Muhammadu Buhari multiplie ses actions. Les conditions d’octroi de l’emploi aux étrangers seront désormais revues.

Le lundi dernier, le président nigérian a signé un décret qui “interdit au ministère de l’Intérieur d’accorder des visas aux travailleurs dont les compétences sont facilement accessibles au Nigeria’’. Les fils et filles du Nigéria seront désormais les bénéficiaires premières de toutes les opportunités d’emploi.

Les étrangers ne pourront accédés à un poste que s’il a été certifié par une autorité compétente que l’expertise requise n’est pas disponible dans le pays, rapporte Africanews. La pratique est aussi valable pour l’attribution des marchés.
Les agences gouvernementales ont reçu l’ordre de préférer les entreprises nigérianes dans l’attribution des marchés.

Un décret qui intervient dans la réduction du chômage et dans la valorisation de compétences locales. L’attribution des postes de haut niveau ou marchés juteux aux étrangers au détriment des populations locales est pratique courante dans la plupart des pays africains.
Muhammadu Buhari remet ainsi les pendules à l’heure dans son pays. Il faut souligner que le mandat du président Buhari n’a pas du tout été paisible entre son état de santé et l’ insécurité dû aux frappes constantes de la secte islamique Boko Haram au nord du pays.

Toutefois, d’après certains analystes, le président Buhari quelque soit les efforts, ne pourrait plus relever la pente notamment par rapport à sa promesse d’éradiquer la secte islamiste Boko Haram et de réduire le chômage avant la fin de son mandat en 2019.
“Le consensus qui a porté Buhari au pouvoir et l’avait rendu populaire est en train de s’effondrer”, souligne le politologue Chris Ngwodo.

Pour l’heure, le président Buhari ne s’est pas encore prononcé sur sa candidature à sa propre succession pour le scrutin présidentiel de 2019. Une candidature que lui déconseillent vivement certains de ses prédécesseurs.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *