La Côte d’Ivoire s’arme contre le terrorisme

Si un coup isolé n’arrête pas le combat alors les attaques terroristes qui ont attristé la Côte d’Ivoire ne peuvent pas  freiner la ténacité de son armée. Et pour cause, trois agents américains de la police fédérale et de l’agence de lutte contre le trafic de la drogue séjournent à Abidjan pour former une quinzaine de policiers et de gendarmes ivoiriens.

La formation s’étend  sur  plusieurs semaines et prépare les forces de défense à s’armer et se préparer pour riposter face à toute éventualité. Les Ivoiriens n’ont pas encore oublié l’attentat dans la ville de Grand-Bassam au sud d’Abidjan du 13 mars 2016. Une raison de plus pour cette séance ait lieu.

Pour Sarah Langenkamp, première secrétaire à la section politique de l’ambassade des Etats-Unis, «depuis l’attentat de Grand-Bassam, il était clair qu’il fallait travailler ensemble. Le terrorisme n’a pas de frontière, il faut avoir ce type de coopération pour qu’on puisse vraiment vivre dans la sécurité et la stabilité».  Ce qui amène à dire qu’un pays ne saurait venir à bout de ce fléau en s’isolant surtout que les réseaux de terroristes ont des tentacules un peu partout et des milliers de combattants bien armés.

La population aussi doit mettre la main à la pate car c’est elle qui subit les violences le plus et peut facilement dénoncer tout cas suspect. C’est ce que les forces de défense attendent d’elle pour faire un travail allant dans l’avantage de tous.

«La sécurité par nature, elle est préventive. Cette formation doit permettre à celui qui y vient qu’il développe des réflexes de renseignement pour anticiper. L’autre faille, c’est l’implication des populations. On a une culture de non-dénonciation et il faut que les populations arrivent à travailler en synergie avec les forces de sécurité. C’est à ce prix-là que les menaces seront endiguées», a précisé Dr Tapé Berenger Kama, consultant chargé de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et les Usa.

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.