Prix Mo Ibrahim: Ellen Johnson Sirleaf empoche les 5 millions de dollars

105 total views, 6 views today

Le prix très convoité (5 millions de dollars) qui récompense le leadership des dirigeants en Afrique a été remporté cette année par l’ancienne présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf.

Selon le Comité du Prix Mo Ibrahim, l’ancienne chef d’Etat du Libéria a fait preuve d’un leadership exceptionnel face à des défis sans précédent, et ce au cours de ses deux mandats à la tête du pays.

Quand Mme Sirleaf a remporté l’élection présidentielle de 2005, son pays sortait de plusieurs années de guerre civile et d’une série de coup d’Etat. Un point qui a été important dans la sélection de la première femme présidente africaine comme lauréate de ce prix.

Salim Ahmed Salim, chef du comité des prix, l’a confirmé : « Sirleaf a pris la tête du Liberia quand le pays a été complètement détruit par la guerre civile et a mené un processus de réconciliation axé sur la construction d’une nation et de ses institutions démocratiques. »

En effet, au cours de ses deux mandats Sirleaf a travaillé sans relâche au nom du peuple libérien. Elle a su jeter au bout de ses douze années au pouvoir, les bases sur lesquelles le Libéria peut désormais se construire.

C’est au cours du mois dernier que Mme Sirleaf a quitté ses fonctions, laissant la place à George Weah, l’ancien footballeur devenu politicien après une longue période électorale marquée par des retards et des allégations de fraude.

Toutefois le bilan de Mme Sirleaf n’a pas été tout rose. Ses opposants la taxent de népotisme, pour avoir, disent-ils, nommé ses fils à des postes stratégiques et surtout de pas pouvoir efficacement lutter contre la corruption. Toutefois, le comité du prix Mo Ibrahim a déclaré qu’elle a amplement mérité ce prix, malgré ses limites dont le comité a pleinement conscience.

Récompense

Ellen Johnson Sirleaf bénéficiera d’une enveloppe de 5 millions de dollars. Une somme étalée sur dix ans, mais pas que. Elle aura également une allocation annuelle à vie, d’un montant de 200.000 dollars.

Le prix Nobel de la paix devient seulement le cinquième lauréat du prix annuel Ibrahim Prize depuis son lancement en 2006. Pour cause, le prix n’est remis que lorsque le candidat est considéré comme « digne ».

Le prix Mo Ibrahim avait été lancé par l’entrepreneur anglo-soudanais Mo pour récompenser les dirigeants qui font preuve d’un grand leadership sur le continent où les mandats présidentiels causent un grand nombre de problèmes socio-politiques.

Pour être admissibles, les chefs d’État africains doivent avoir quitté leurs fonctions au cours des trois dernières années civiles, après avoir été élus démocratiquement et purgé leur mandat constitutionnel.

Les lauréats précédents sont le président Hifikepunye Pohamba de Namibie (2014), le président Pedro Pires de Cabo Verde (2011), le président Festus Mogae du Botswana (2008) et le président Joaquim Chissano du Mozambique (2007). Nelson Mandela a été le lauréat honoraire inaugural en 2007.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.