Togo: les enseignants annoncent quatre jours de grève

La grève des enseignants est sans doute très loin d’avoir trouvé une solution. Chaque semaine, mieux chaque jour, les grèves paralysent tout doucement le secteur de l’enseignement. Le pays déjà fragilisé par une crise politique qui ne dit pas son nom ne tient qu’à un fil.

Les récentes assemblées générales synchronisées sur toute l’entendue du territoire national ce samedi 10 février donnent un nouvel élan à la lutte. Ainsi dit, la coordination des syndicats des Enseignants du Togo  (CSET) lance quatre (4) jours de grèves et ce, à compter du mardi 13 février pour exiger  du gouvernement  « de donner priorité à la question des primes et indemnités ».

« Cette question doit être achevée en un temps record afin d’apporter l’accalmie et de permettre d’aborder les autres questions dans la sérénité », annonce la CSET dans une lettre adressée aux ministres en charge de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et technique.

Ayant finalement constaté que les priorités ne sont pas les mêmes dans tous les camps, la CSET en appelle aux camarades enseignants, chefs d’établissement et inspecteurs de cesser leurs travaux  les 13,14, 15 et 16 février pour exiger que la question  des primes et indemnités soit priorisée.

Quel sera la réaction du gouvernement pour régler ce problème ? Telle est la question qui est sur beaucoup de lèvres.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *