« GO Africa »: Harvard veut inciter ses étudiants à venir travailler en Afrique

Quelle ingénieuse idée ? La prestigieuse école de commerce de l’université américaine Harvard veut inciter ses titulaires de MBA à partir travailler sur le continent noir. En guise de motivation, elle leur offre bourse pouvant aller jusqu’à 150 000 dollars

L’école de commerce d’Harvard vient de lancer une initiative étonnante pour ses étudiants titulaires d’un MBA. La prestigieuse école de Cambridge, dans l’État du Massachusetts, veut en effet accorder une bourse pouvant atteindre 150 000 dollars (122 274 euros) à ses diplômés partant travailler en Afrique immédiatement après l’obtention du précieux sésame.

Global Opportunity Fellowship (GO: Africa), c’est le nom de cette initiative, tout du moins surprenante que vient de prendre cette Université américaine. Elle offre une compassion salariale à raison de 50 000 dollars par an maximum.

L’objectif principale de ce programme est d’inciter les étudiants d’Harvard à poursuivre leur carrière en Afrique tout en gardant un niveau de rémunération à la hauteur de leur diplôme.

« Ce programme pilote a pour objectif d’attirer les profils à haut potentiel en Afrique et d’étendre l’influence de l’école », a déclaré Chad Losee, directeur des admissions et de l’aide financière de l’école de commerce d’Harvard.

Avec plus de 1700 anciens étudiants et étudiants en MBA du continent, la Harvard Business School a déjà établi une empreinte mondiale en Afrique qu’elle entend continuer à développer et améliorer. L’année dernière, l’École a ouvert son nouveau bureau de recherche mondial à Johannesburg pour développer et renforcer ses relations avec les chefs d’entreprise et académiques du continent et offrir un soutien aux professeurs HBS pour la recherche et la rédaction de cas africains et d’autres publications.

« La bourse GO est un autre exemple de l’engagement de Harvard Business School à développer et à renforcer ses relations avec les chefs d’entreprise et autres à travers l’Afrique », a déclaré Pippa Tubman Armerding, directeur du bureau de recherche HBS Afrique. « Offrir aux étudiants ce soutien financier leur permettra non seulement de développer leur carrière en Afrique, mais aussi de permettre à beaucoup d’entreprises africaines d’attirer les talents de gestion et de leadership dont elles ont besoin pour stimuler la croissance et le développement économique sur le continent », a-t-il ajouté.

La promotion 2018 sera la première à bénéficier de ce programme. À la sortie de leur MBA, les diplômés ont cinq ans pour en profiter. Ils devront néanmoins motiver leur demande à travers un dossier qui comprend notamment la présentation de l’offre d’emploi à laquelle ils postulent et leur projet de carrière.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.