Mozambique : l’ONUDC et l’UE, en renfort pour contrer le trafic de drogue

Appui de taille pour le Mozambique. Le pays vient de bénéficier d’un soutier financier de l’Union Européenne pour livrer une bataille acharnée contre le trafic de drogue, un fléau qui décidément s’étend. L’UE s’est engagée à financer à hauteur de 4,4 millions de dollars la lutte contre le trafic de drogue dans les aéroports mozambicains.

Un accord a été conclu  vendredi en ce sens entre le ministre mozambicain des Affaires étrangères Jose Pacheco et le représentant régional de l’ONUDC (le Bureau des Nations unies contre la drogue et le crime), Zhuldyz Akisheva.

Les réflexions et actions en cours devront permettre à la Mozambique de renforcer son arsenal de lutte contre le trafic de drogue et autres stupéfiants illicites. Le ministre des affaires étrangères, M. Pacheco a souligné que : « l’accord permettra de mener des actions harmonisées et efficaces contre les réseaux de trafic de drogue et autres formes de criminalité transnationale. »

Pour le représentant de l’Union européenne, Stergios Varvaroussis, tous les pays du monde sont concernés par le fléau et aucun ne peut vouloir en faire une lutte personnelle mais collective.  « C’est une menace pour nos citoyens, car même les pays qui ne sont touchés que par le transit de produits illicites finissent par connaitre des problèmes sociaux et de santé publique qui ont un impact sur le développement et la stabilité », a-t-il fait savoir.

Entre 2012 et 2016, 27.000 kilogrammes de cannabis et 5.000 kilogrammes de haschich ont été saisis à l’aéroport de Maputo.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *