Téléphonie : Wiko s’implante en Algérie

Alors que les autorités algériennes interdisent l’importation de smartphones, plusieurs marques de téléphone changent de stratégie et optent pour un assemblage local. Après LG Mobile Algérie, Samsung et Huawei, la marque française Wiko s’apprête à lancer sa première usine d’assemblage dans les anciens locaux de Thomson, dans la zone industrielle de Draria , banlieue Sud-Ouest d’Alger.

Pour cette implantation, Wiko s’est associé à l’Algérien Sacomi Electronics, déjà distributeur de la marque dans le pays. D’après Jeune Afrique, le fabricant français, qui a opté du SKD (semi knocked-down) – assemblage de sous-ensembles déjà pré-assemblés – vise un taux d’intégration local de 25% dès la première année d’entrée en activité.

 « L’Algérie est une évidence pour nous au regard des performances de Wiko dans ce pays… C’est une décision stratégique », a expliqué Didier Carmeille, directeur régional de Wiko pour le Moyen-Orient et l’Afrique du nord.

Cette unité de montage, qui sera prête d’ici fin 2018, permettra « la création de 100 emplois directs et de 200 emplois indirects ». Ce nombre pourrait « être doublé d’ici 8 mois ».

Depuis janvier, le gouvernement algérien a interdit l’importation de 900 produits notamment les téléphones portables, les appareils électroménagers et certaines denrées alimentaires…Cette mesure a été prise en vue de limiter les dépenses du pays.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *