Cameroun: Paul Biya a passé 15% du temps de sa présidence en dehors de son pays

Au pouvoir depuis 1982, soit 35 ans passés déjà, Paul Biya n’a passé que trente de ses 85 ans au Cameroun, selon une enquête effectuée par l’OCCRP, une ONG de lutte contre la corruption . Le point culminant se situe entre 2006 et 2009 où Biya a passé un tiers de la période à l’étranger.

Après avoir parcouru 35 ans de rapports dans les journaux d’État, l’OCCRP fait une « estimation prudente » selon laquelle le Chef d’Etat camerounais a passé au moins 4,5 ans au total pour des « voyages privés » et une année supplémentaire pour des visites officielles.

Ce nombre pourrait être beaucoup plus élevé puisque les archives du Cameroon Tribune ont des lacunes qui « s’étendent sur plusieurs années », indique le rapport. Il est apparemment inconnu de ce qu’il fait lors de ces voyages, avec des rumeurs qui vont des courses aux visites à l’hôpital.

La grande majorité des voyages se font à Genève, où Biya fréquente l’hôtel cinq étoiles Intercontinental, accompagné de sa femme et d’une cabale de 50 personnes, souvent avec des portefeuilles gouvernementaux. Les pressions exercées par sa population ne semblent pas l’empêcher de ces déplacements.

En 2016, lorsque 75 personnes ont péri dans un accident de train, il a fallu deux jours à Biya pour revenir de Suisse et finalement exprimer sa tristesse à l’aéroport, rapporte l’OCCRP. Et quand les protestations se sont intensifiées l’année dernière suite à l’oppression de la minorité anglophone camerounaise par son gouvernement, Biya est apparemment resté à Genève pendant trois semaines.

Résultats 

Ses nombreux voyages n’ont apparemment pas un grand impact sur la performance du président camerounais dans l’exécution de ses tâches. Selon le rapport, Paul Biya parvient à faire exécuter les affaires du gouvernement à une vitesse incroyable entre ces voyages. En 2017, selon l’OCCRP, Biya a signé douze lois en l’espace de trois jours – traitant ainsi du programme législatif de l’année entière.

Toutefois, L’OCCRP estime que les frais d’hôtel et les coûts des avions s’élèveraient à environ 182 millions de dollars pour tous ces voyages ; et ce, alors qu’un Camerounais gagne en moyenne 1 400 dollars par an, selon les données de la Banque mondiale.

Le bureau du président n’a pas confié à l’OCCRP combien de ces voyages ont été payés par les frais alloués au bureau de Biya par le budget national, le salaire du président n’étant que de 200 euros par mois.

Pour rappel, Transparency International étiquette le Cameroun parmi les pays les plus corrompus du monde, en le classant au 145ème rang sur 176 dans son dernier indice de perception de la corruption.

Réagissez sur: africatopforum.fr

One thought on “Cameroun: Paul Biya a passé 15% du temps de sa présidence en dehors de son pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.