Dialogue politique : ça coince déjà !

 

Le dialogue politique ouvert ce matin à Lomé entre les acteurs politiques togolais semble ne pas avancer. Et pour cause, les discussions achoppent déjà sur les mesures d’apaisement longtemps réclamées par la coalition de l’opposition.

Jusqu’à 21h 30 de ce lundi 19 février 2018, la situation est toujours bloquée dans l’enceinte de l’hôtel 2 février qui abrite le dialogue inter togolais.   Les acteurs politiques sont toujours au point d’apaisement. Les ministres de la sécurité et de la justice sont arrivés dans l’après-midi pour rencontrer le facilitateur Nana AKUFO ADDO. Après des discussions le président ADDO a dû quitter l’hôtel 02 Février pour se rendre à la présidence de la République pour rencontrer le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé avec la liste des détenus politiques qu’il a demandé à l’opposition. Et après des échanges avec son homologue togolais, le président ghanéen est revenu à l’hôtel 02 février pour reprendre les travaux entre temps suspendu. D’intenses tractations se poursuivent.

L’opposition tient à ces préalables avant la poursuite des discussions. « Vous aviez eû la possibilité de les arrêter une nuit, vous avez encore cette possibilité de les libérer cette nuit », aurait lâché Jean-Pierre Fabre, le chef de la délégation de l’opposition qui prend part aux discussions. Il s’agit principalement de la libération des personnes arrêtées dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé et lors des manifestations ainsi que des membres du mouvement Nubueke.

« Il n’a plus le choix que de libérer les détenus dont Nana Akufo ADDO a demandé la liste », soutient un opposant. Elle menace de se retirer si elle n’a pas satisfaction sur ce point. L’ambiance semble électrique dans la salle Evala.

Pour rappel, la Coalition de l’opposition est représentée par Jean-Pierre Fabre, Prof Komi Wolou, Me Yawovi Agoyibo, Me Dodji Apévon, Me Tchassona Traoré, Dr Kossi Sama et Antoine Foly. Absente à la cérémonie d’ouverture, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson s’est jointe aux discussions dans l’après-midi. Du côté du pouvoir, les délégués sont, entre autres, Charles Kondi Agba, Mme Tsègan Chantal, Kanka-Malick Natchaba et Atchole Aklesso.

 

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *