Togo/Kayi Raymonde Lawson, « sans compromis, on ne peut pas trouver de solutions »

42 total views, 3 views today

Au moment où le dialogue tant attendu par la population togolaise et les différents acteurs politiques, semble prendre forme ce 19 février, les réactions fusent de partout. Leaders politiques, représentants de l’opposition ou du parti au pouvoir, analystes politiques… tous s’acharnent pour donner leur point de vue pour faire de ce dialogue une aubaine dans laquelle stagne le pays depuis août 2017.

Présente à la cérémonie d’ouverture, Mme Kayi Raymonde Lawson, la présidente du Mouvement des femmes Unir (MFU), le parti au pouvoir, a lancé un appel à toutes les parties prenantes.

« … nous lançons un appel de compromis, parce que sans compromis, on ne peut pas trouver de solutions , donc tout le monde doit laisser tomber les masques et parler à cœur ouvert en vue de trouver des solutions qui sont dans l’intérêt de toute la population togolaise », a clamé la responsable du mouvement MFU.

Il faut souligner que le monde entier a les yeux rivés sur ce dialogue qui espère-t-on, apportera un nouveau souffle dans la classe politique togolaise et au sein de la population qui de manière apparente, manifeste son ras-le-bol à l’endroit vis à vis du régime Gnassingbé.

A cette table de dialogue avec pour médiateur le président ghanéen Akufo-Addo, figurent 14 acteurs politiques (7 de la coalition de l’opposition et 7 du parti au pouvoir Union pour la République).

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.