Togo: à peine relaxés, des militants de l’opposition créent une association pour l’alternance

42 total views, 3 views today

La médiation du président Nana Akoufo-Ado semble déjà porter des fruits. Six manifestants de l’opposition interpellés dans le cadre des manifestations politiques, viennent de recouvrir leur liberté.  Sept autres détenus à la prison civile d’Atakpamé,  neuf à Dapaong et neuf à Kara ont également recouvré la liberté. Ce qui porte à trente-un, le nombre total de détenus libérés pour le compte de la journée de ce mardi .

Cette libération, telle qu’exigée par les représentants de la coalition des 14 partis de l’opposition au dialogue est contenue dans le point intitulé comme suit: « La libération de 45 des 92 militants de l’opposition arrêtés lors des manifestations qui ont eu lieu depuis le 19 août 2017 et détenus en prison « .

Si elle est perçue comme une première manche remportée par l’opposition, elle constitue dans une certaine mesure une épine dans les pieds des dirigeants togolais.

Car, quelques instants après leur sortie, ces six désormais ex détenus ont mis en place une association dénommée Union des Détenus Politiques Décidant de la Coalition Pour l’Alternance Politique au Togo (UDPDCAT). La couleur du t-shirt arboré par ces militants, en dit long sur les idéaux de l’association.

De quoi à renforcer la mobilisation de la rue contre le président Faure Gnassingbé (dont le pouvoir est contesté depuis plusieurs mois), en cas d’un éventuel échec des négociations en cours.

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.