Burkina Faso: bientôt une première usine d’égrenage de coton biologique

Le Burkina prend de l’avance. Le pays va disposer bientôt d’une unité d’égrenage de coton biologique. Un protocole d’entente a été signé à cet effet entre la Société burkinabé des fibres textiles (Sofitex) et l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (SCoop-UNPCB).

La pose de la première pierre a offert l’occasion aux personnes ressources de connaitre la dimension du projet. L’investissement est dans l’ordre de 2 milliards de FCFA (€ 3,04 millions). Les installations vont monter dans les mois à venir et ce serait la première usine du genre en Afrique.

Une fois opérationnelle, la nouvelle usine  d’égrenage de coton biologique sera d’une aide considérable dans le traitement de ce coton. Dans sa période de construction, l’usine va créer 300 emplois et 1300 emplois directs et indirects dans la phase de production.

Le Burkina Faso est le premier producteur de coton biologique de la zone, et le deuxième au niveau du continent après la Tanzanie, qui demeure  le champion du coton bio. Soutenue par des liens à long terme entre  les producteurs et la chaîne d’approvisionnement, la production est en pleine progression, d’année en année. Le Burkina Faso et le Mali pèsent à eux seuls plus de 80% de la production cotonnière biologique de l’Afrique de l’Ouest.

Pour les spécialistes, l’arrivée de cette usine sera un vrai ouf de soulagement pour les producteurs. Un moyen de mieux traiter leurs produits avant de les mettre sur le marché étranger à des coûts avantageux.

La Tanzanie demeure le premier producteur africain. Elle est suivie par le Burkina Faso et l’Ouganda

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *