Egypte: retour sur le 3è forum africain sur la science, la technologie et l’innovation

52 total views, 3 views today

Loin des grands projeteurs des grands médias, le troisième Forum africain sur la science, la technologie et l’innovation (STI) s’est tenu au Caire, en Egypte, du 10 au 12 février 2018. Les ministres africains et le chef des délégations ont assisté à ce forum.

Dans toutes les régions, et surtout en Afrique où elle représente plus de 60% des populations, la croissance économique est toujours entre les mains de la population jeune. Toutefois, pour faciliter le processus de cette croissance économique, les jeunes doivent acquérir des connaissances et des compétences pertinentes, au même moment que l’Afrique promeuve une culture d’innovation dirigée par les jeunes Africains. C’est en tout cas l’une des questions qui a occupé le devant de la scène lors du troisième Forum sur la science, la technologie et l’innovation (STI) en Afrique.

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi, des chercheurs et des ministres africains ont assisté à la session ; de même que le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina.

Engagements

Durant ce forum, les participants se sont engagés à soutenir les jeunes Africains dans la construction d’une société future meilleure par l’innovation. Selon le communiqué issu de cette rencontre de haut niveau, la technologie et l’innovation seront mises au premier rang des priorités du développement. Et ce, au niveau national, régional et continental.

De plus, les délégués à la STI ont promis de soutenir le développement d’un fonds africain pour l’éducation. Cela se fera à travers le partenariat avec la Banque Islamique de Développement.

Les dirigeants ont aussi promis d’aider les petites et moyennes entreprises (PME) dans des domaines innovants. Les domaines comprennent l’informatique, l’automatisation et la télécommunication et l’électronique. Ils encourageront également les secteurs privés à lancer des plateformes et des incubateurs pour les startups. Les participants ont envisagé de créer et d’adopter des politiques qui favorisent l’égalité des sexes dans les deux niveaux d’éducation. Une grande importance a été accordée à la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM).

Un autre partenariat avec la Banque africaine de développement et diverses institutions financières aidera à attirer un financement durable. La Banque africaine de développement est prête à s’associer avec les gouvernements et les investisseurs africains. Le partenariat vise à améliorer les STI du continent. En ce sens, la banque jouera un rôle stratégique dans la sensibilisation, tout en travaillant avec les pays africains sur des investissements « intelligents » dans les STI.

Au sortir de ce troisième forum, les décideurs sont convaincus que ces mesures stimuleront la croissance et la compétitivité du continent.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.