JO Pyeongchang: mission accomplie pour l’équipe de bobsleigh du Nigeria malgré tout

L’aventure des Jeux Olympiques d’hiver au Nigeria a été principalement menée par une équipe de bobsleigh entièrement féminine qui, malgré des adversaires difficiles, a marqué l’histoire des Jeux. Seun Adigun et Akuoma Omeoga ne remporteront pas de médaille, mais ont atteint un point de repère significatif.

Seun Adigun et Akuoma Omeoga sont entrées dans l’histoire, devenant les premiers à représenter un pays africain en bobsleigh. Si elles n’ont pas gagné de médailles, comme aucun participant africain d’ailleurs, la paire était en tête, à 3,5 secondes des leaders allemands après les deux premières manches dans un sport qui mesure le succès et la défaite en centièmes de seconde.

Mais ce n’était pas la victoire qu’elles cherchaient. « Vous n’avez pas besoin de quantifier les choses par le résultat de la première place, de la deuxième place ou à tout autre chose. Vous pouvez réellement le quantifier par votre capacité à être désintéressé, votre capacité à conduire et votre capacité à innover », avait confié Seun Adigun, à la suite de leur course.

De son côté, Akuoma Omeoga, serre-frein de l’équipe ne s’est pas également plaint du résultat final. « L’expérience olympique est vraiment unique, c’est une expérience que vous ne pouvez pas vraiment exprimer » a-t-elle déclaré.

En effet, l’équipe a longtemps maintenu que le principal but de leur participation était de sensibiliser davantage sur les possibilités des participants nigérians et africains aux futurs événements olympiques d’hiver et de franchir les barrières de genre.

Leur plus grande réalisation à cet égard, en plus d’être l’objet d’une frénésie médiatique et de générer un intérêt local important pour les Jeux Olympiques d’hiver, a aidé à établir la toute première fédération de bobsleigh et de skeleton au Nigeria.

Mission accomplie

Plus d’un an après avoir commencé par réaliser le rêve de devenir les premiers Africains à participer à l’épreuve de bobsleigh aux Jeux olympiques d’hiver, les Nigérianes sont désormais face à leur résultat.

La perspective de finir sur le podium était toujours mince, car le voyage de l’équipe à Pyeongchang a été loin d’être facile. En tant qu’anciens athlètes d’athlétisme, aucun d’entre elles n’avait d’expérience dans le sport.

D’ailleurs, c’est en novembre 2016les premiers que nombre de Nigérians ont entendu parler de cette discipline, lorsque la nouvelle équipe a lancé une campagne de financement participatif à succès afin de recueillir des fonds pour financer leur entraînement et leur équipement.

Depuis lors, l’équipe est passée d’inconnues à des célébrités mondiales. Avant même le coup d’envoi des jeux ce mois-ci, ils avaient obtenu des recommandations de marques internationales, notamment Under Armour, Visa et Beats By Dre, propriété d’Apple, et ont obtenu le soutien d’athlètes vedettes comme Serena Williams.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *