Ghana : le président met en place un comité spécial anti-corruption

La lutte contre la corruption est l’une des grandes préoccupations du président du Ghana. Nana Akufo-Addo a investi un ‘’procureur spécial’’ qui aura pour mission de mener à bien cette lutte. Le pays est souvent cité parmi les exemples mais  il a perdu 7 places en deux ans dans le récent classement de Transparency International.

« Nous attendons de ce ‘procureur spécial’ de mener son rôle avec vigueur, courage, sans peur ni favoritisme… La mise en place de ce comité spécial de lutte anti-corruption (…) ne doit en aucun cas être un outil de vengeance ou de persécution « , a déclaré Nana Akufo-Addo, lors de l’installation officielle de Martin Amidu à la tête d’un nouveau comité anti-corruption.

Selon certains observateurs, le président réagit face aux mauvais résultats du Ghana au dernier classement de l’ONG de surveillance Transparency International révélés cette semaine. Par rapport à l’année dernière, le Ghana a perdu trois points. Le pays est passé de la 43ème place en 2016 à la 40ème en 2017. La 47ème place de 2015 sur un indice de corruption calculé sur une base de 100 s’éloigne donc pour le pays.

De façon objective, le Ghana se situe au dessus de la moyenne par rapport aux pays de la sous-région. La nomination de M. Amidu a pour objectif de maintenir la performance et corriger les failles constatées et qui font que le pays se fait devancer.

La promesse faite par le président en début février dans son discours à la nation a été tenue. Ce comité va se charger de lutter contre ce fléau à la fois dans le secteur public et dans le privé. Selon l’ONG locale Coalition anti-corruption au Ghana, les contrats frauduleux se sont accélérés pendant la précédente administration du président John Dramani Mahama.

Face au parlement, qui a validé sa nomination, M. Amidu s’est engagé à lutter contre la corruption, « dont la violence tuent des millions de personnes sans qu’on puisse le voir (…) qui empêche des millions de personnes d’avoir accès à l’éducation, à la santé et au développement ».

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.