Cameroun: 47 tonnes de lait « Lactalis » saisies et détruites

Le scandale grand public né depuis fin 2017 de la vente des  produits Lactalis continue par alimenter les méfiances  partout en Afrique. L’entreprise même si elle a fait des efforts pour retirer une grande quantité de ses produits, la peur n’a pas encore quitté tous les camps.

Au Cameroun, la douane a saisi au  port de Douala une cargaison de 47 tonnes de produits Lactalis. Des sources internes au Ministère du commerce confirment que ce lot a été broyé tout simplement. Devant le contrôle renforcé et la vigilance de la douane, les autorités ont décidé d’éviter un quelconque retour de ces produits contaminés sur le marché.

Le producteur français a voulu faire retourner sa cargaison vers le pays d’origine mais cela n’a pas été possible. Le Ministère du commerce a pris la décision de la détruire intégralement, «pour s’assurer que ces produits ne reviendront pas sur le territoire camerounais».

C’est  des  bulldozers qui ont permis  d’écraser et de réduire en poudre 47 tonnes de produits Lactalis à la décharge de la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), plus précisément à  PK 10 à Douala, la capitale économique camerounaise.

La polémique, partie de la France depuis décembre dernier a ravivé toutes les attentions partout au monde. Au niveau de la société productrice, des sources indiquent que « Tout ce qui est fabriqué dans l’usine de Craon est arrêté depuis le 8 décembre ». Il y a quelques mois, des produits laitiers destinés aux nourrissons notamment ont été jugés contaminés à la salmonelle et donc nocifs à la santé. L’usine aurait stoppé la production de laits infantiles.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.