Togo: la filière avicole en forte progression !

Le secteur avicole togolais a le vent en poupe. C’est ce qui ressort des statistiques de la direction nationale de l’élevage. Dans un document rendu publique en fin de semaine dernière, l’office dresse un bilan intéressant du milieu sur l’année 2017.

Selon les chiffres communiqués par son directeur, Docteur Daniel Batawui,les volumes de production sont passés de 8 millions de têtes de volailles en 2011 à 25 millions en 2017. La production avicole a donc plus que triplé.

Les espèces aviaires exploitées, apprend-on, sont essentiellement les poulets, les pintades, les canards, les pigeons, les dindons. Des études font part de proportions estimées à 67,8%, 20%, 6%, 1,5% et 4,7%, respectivement pour les poulets, les pintades, les canards, les dindons et les pigeons.

Cette croissance enregistrée sur l’année 2017, d’après la direction nationale de l’élevage, est le résultat de l’ensemble des appuis techniques, organisationnels et financiers apportés par les différentes structures d’encadrement publiques ou privées. De ces nombreux appuis, le Programme National d’Investissement Agricole et de la Sécurité Alimentaire (PNIASA) et le Programme d’Appui au Secteur Agricole (PASA) mis en œuvre entre 2012-2015 sont félicités.

En effet, alors que le PNIASA a permis de toucher et donc d’impacter la production de 13 000 acteurs de la filière avicole grâce à diverses actions menées, le PASA, de son côté, a rendu possible la couverture vaccinale de plus de 90% de la volaille à travers la mobilisation de plus de 2900 vaccinateurs villageois et de 25 vétérinaires privés.

Toujours selon les chiffres officiels, au total, c’est plus de 8 millions de volailles qui ont été prises en compte au terme de trois campagnes de vaccination, durant la période susvisée.

Conforté par l’adoption en décembre 2017 du Programme National d’Investissement Agricole et de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN), une version actualisée du PNIASA, la filière table sur une tendance haussière, avec à la clé l’ambition de faire de ses acteurs, de vrais professionnels. Le nouveau programme, PNIASAN , devrait drainer un investissement massif de 1250 milliards FCFA sur la période 2017-2026.

La production avicole est considérée comme une filière porteuse de croissance pour le Togo.Les bonnes performances qu’enregistre l’agriculture togolaise depuis quelques années se répercutent positivement sur la filière avicole.

Notons qu’au Togo, la production avicole est principalement réalisée en milieu rural par des exploitations familiales à petite échelle avec des souches de volailles locales et parfois métissées. Il existe cependant une aviculture commerciale et semi-industrielle, notamment dans les périphéries des grandes villes du pays.

En ce qui concerne la répartition géographique, il est à noter que tout comme en 2005, la région maritime détient à elle seule, plus de la moitié des exploitations (82% des exploitations avicoles commerciales du pays). Cependant, dans cette région, on note une sensible régression du nombre de fermes avicoles dans la préfecture du Golfe alors que dans les préfectures de Vo et des Lacs, leur nombre a connu une augmentation. Dans la région centrale, les préfectures de Sotouboua, de Tchamba, de la Binah et Bassar démarrent timidement.

One thought on “Togo: la filière avicole en forte progression !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *