Près de 20 milliards de F CFA du MCC au Togo, le gouvernement se frotte les mains

L’ouverture du dialogue politique togolais à Lomé a enregistré une retombée positive. Le Togo devrait, dans les jours à venir, obtenir l’approbation de son programme « Seuil » du Millenium Challenge Corporation (MCC).

D’après les médias, la nouvelle provient de Jonathan Nash, le directeur général par intérim du programme d’aide américain. Ce dernier aurait lui-même fait l’annonce au président ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateur de la crise politique togolaise, en visite de travail aux Etats-Unis.

Toujours selon la presse, cette décision devrait permettre à l’Etat togolais d’engranger 35 millions de dollars US, environ 20 milliards de F CFA. Il s’agira d’un premier investissement des Etats-Unis au Togo au titre du MCC, en « attendant l’entrée du pays dans un programme plus conséquent », le « Compact », avec à la clé l’éventualité d’un décaissement de l’ordre de 400 millions de dollars US.

Jonathan Nash aurait confié au président ghanéen que l’une des choses que son institution recherchait était le lancement du dialogue. « En raison de votre leadership et de ce que vous avez fait sur le terrain, nous sommes maintenant prêts à investir cet argent, dans les semaines à venir. En supposant que les choses continuent d’évoluer dans la bonne direction, j’espère que notre conseil l’approuvera et que nous pourrons commencer un investissement au Togo », a-t-il dit à Nana Akufo-Addo.

Ces 35 millions de dollars US devront, d’après le MCC, permettre au Togo d’améliorer l’accès de sa population aux services de Technologies de l’Information et de la Communication. La manne financière devrait également favoriser la formalisation de l’accès à la terre en légitimant les droits fonciers coutumiers et en élargissant l’accès inclusif à la terre, entre autres.

En décembre 2017, le Conseil d’Administration de l’institution déclarait sur le Togo être encouragé par « la possibilité d’un dialogue inclusif comme moyen de résoudre l’impasse politique actuelle », et vouloir continuer à suivre les développements sur le terrain avant de prendre une décision sur le programme « Seuil » proposé.

Pour rappel, le MCC est un dispositif conçu par le Congrès américain pour réduire la pauvreté à travers la croissance économique durable dans les pays en voie de développement. Les bénéficiaires peuvent recevoir des aides très importantes à condition de remplir un certain nombre de conditions. Des critères qui portent sur la liberté de la presse, la lutte contre la corruption, les libertés politiques, les programmes d’éducation ou l’accès à la santé.

Le programme de « Seuil » n’est qu’une première étape qui ouvre la voie à un soutien majeur pouvant aller jusqu’à 400 millions de dollars. Il comprend 4 étapes. Le Togo est parvenu à la fin de la troisième qui concerne la formalisation de projets spécifiques.

Le MCC a notamment demandé une évolution du secteur des télécommunications et une réforme du foncier. Ces processus sont en cours.

Depuis la candidature du Togo au programme, de nombreuses missions d’experts du Millenium Challenge Corporation (MCC) se succèdent à Lomé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *