Togo: Tikpi Atchadam pourrait prendre part au dialogue dès la reprise !

Sa participation au dialogue inter-togolais, démarré le 19 février dernier, a été au centre d’un débat qui a fini par donner raison à ceux qui misait sur son absence lors des travaux. Mais, Tikpi Atchadam, le leader du Parti national panafricain peut vite se rattraper.

Le chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre, aurait demandé que tout soit mis en oeuvre pour garantir la participation de son collègue de l’opposition, qui est sans doute le moteur de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise.

Ainsi, les les pourparlers inter-togolais pourraient être délocalisés dès la reprise à Accra, la capitale du Ghana. C’est ce que nous révèle la Lettre du Continent dans sa parution N°772 du 26 février 2018.

« Parmi les exigences énumérées dans le cadre du dialogue entamé avec le régime de Faure Gnassingbé, 19 février, à Lomé, M Fabre, le chef de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), vient de demander la présence de son compatriote Tikpi Atchadam à ses côtés afin de poursuivre les discussions.

Craignant pour sa vie, le patron du Parti national panafricain (PNP) séjourne toujours à Accra, au Ghana, dans la résidence d’un ami. Il refuse jusqu’à présent de se rendre dans la capitale togolaise, pour participer à ces pourparlers », écrit le journal en ligne.

Le journal affirme que le chef d’Etat-major des Forces armées togolaises (FAT) le général Félix Abalo Kadanga, a toutefois opposé une fin de non-recevoir pour mettre en place un dispositif garantissant une quelconque sécurité à l’opposant.

D’autant que l’armée reproche indirectement à Tikpi Atchadam la mort de plusieurs soldats (deux soldats, Ndlr) à Sokodé (centre-nord) lors des toutes premières manifestations qui ont embrasé le Togo en août 2017.

La lettre du continent croit savoir qu’il y a plusieurs personnalités influentes de l’’entourage de Nana Akufo-Addo, l’un des deux médiateurs avec le Guinéen Alpha Condé, ont suggéré au chef de Etat ghanéen de délocaliser ces discussions au Ghana afin de faciliter la participation de l’opposant. Une idée qui ne déplairait pas à Jean-Pierre Fabre.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *