Cote d’Ivoire: une distinction de Dj Arafat fait jaser la toile

Il fait souvent l’objet de controverse et ses chansons ne font pas toujours l’unanimité. DJ Arafat, star ivoirienne de la chanson, est aussi adulée par bon nombre de mélomanes africains. L’artiste du coupé-décalé qui figure sur la liste des 100 jeunes les plus influents d’Afrique à l’édition 2017 de « l’Africa Youth Awards », remet ça, au grand dam de ses détracteurs.

Il vient d’être classé à la 37e place des 100 personnalités les plus influentes de la Côte d’Ivoire. Le classement a cette fois été réalisé par l’Association des conseils en lobbying et affaires publiques de Côte d’Ivoire (Aclap-ci). Le chanteur figure aux côtés de grandes personnalités politiques, sportives et du monde des affaires.

A priori rien de tumultueux. Seulement, en Côte d’Ivoire, ce classement a vite fait de susciter les débats tant l’artiste déchaîne les passions. Sur les réseaux sociaux, comme dans les émissions radiophoniques du pays, internautes et auditeurs ont vite fait de se diviser sur le profil de l’artiste.

« DJ Arafat est la 37e personnalité la plus influente de 2017 en Côte d’Ivoire ? Comment ça ? », lâchera un internaute, visiblement dégoutté. « Faire figurer un voyou parmi des gens responsables comme Fabrice Sawegnon (Directeur Général de Vodoo Group), Didier Drogba… C’est de quelle influence même on parle ? La voyoucratie ? », ajoute un autre, plus sévère. Les fans de l’artiste feront vite de voler au secours de leur idole.

Un célèbre animateur d’une radio à thématique musicale de la capitale ivoirienne, Abidjan, tente de calmer les ardeurs. « Je ne sais pas les critères qui ont prévalu en sa faveur, commente-t-il. Mais si Arafat est une personnalité influente dans ce pays, cela n’est point étonnant. Car influencer, c’est impacter, exercer une supériorité sur un groupe de personnes ou sur une personne. Plus loin, c’est rallier à sa cause certaines personnes. Arafat sait bien le faire ».

A un journaliste culturel d’aller de son point de vue : « Il faudra lui reconnaître son influence qui est confirmée en dépit de toutes les critiques. Aussi, les jeunes Ivoiriens dans leur majorité sont les adeptes du couper-décaler. Le couper-décaler est devenu un mode de vie. De l’apparence physique au raisonnement, on les reconnait. Or, DJ Arafat est un poids lourd du couper-décaler, comprenez donc le monde qu’il draine et rallie à sa cause.».

Dans une interview accordée à Afrique Magazine, le chanteur est persuadé d’être un modèle pour la jeunesse de son pays. « Je les encourage en les mettant face à ma réussite. En leur montrant mes biens, mon argent, mes voitures. En leur foutant la pression. Je les encourage à suivre mon chemin et à se battre. Se dépasser, comme Arafat. Je ne me suis jamais dit, quand j’ai commencé, que des médias internationaux, comme le vôtre, s’intéresseraient à moi. Mais j’ai travaillé dur pour cela. Et je veux que les jeunes qui me suivent se battent comme moi. J’ai souffert, vous savez. Je n’oublie pas d’où je viens », a-t-il confié.

DJ Arafat a-t-il une influence négative ou positive ? La question a été posée par de nombreux auditeurs à l’Association des Conseils en Lobbying et Affaires Publiques de Côte d’Ivoire (ACLAP-CI) qui a effectué le classement. « De toutes les façons, je ne m’attends pas à grand-chose, car l’on ne me dira la fin justifie les moyens. », boude un déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *