Forum des hommes d’affaires algéro-turcs: le partenariat économique à l’ordre du jour

En marge de la visite de trois jours du président Turc, Recep Tayyip Erdogan en Algérie, les discussions entre l’Algérie et la Turquie ont porté essentiellement sur les relations entre les deux pays, tant sur le plan sécuritaire, politique et économique.

Durant son périple, l’hôte de l’Algérie a assisté mardi au forum des hommes d’affaires algéro-turcs qui s’est tenu à Alger. C’était l’occasion de réaffirmer la volonté des deux pays de développer leur coopération économique et la hisser au niveau des relations politiques et historiques.

Du coté algérien, c’était le premier ministre, Ahmed Ouyahia qui avait assisté. Lors de ce forum, les hommes d’affaires et autres les chefs d’entreprises algériennes et leurs homologues turcs ont réaffirmé leur volonté de développer le partenariat économique.

Tout comme elles se sont mises sur le principe de mettre de nouvelles opportunités de coopération au service de l’économie des deux pays. C’était aussi une occasion pour le ministre de l’Energie et des mines, Youcef Yousfi de souligner la nécessité d’intensifier les rencontres entre les hommes d’affaires des deux pays pour leur permettre d’explorer les opportunités de partenariat et d’intégration, mais aussi  d’aplanir tous les obstacles entravant la  réalisation des objectifs escomptés.

Le ministre, tout en estimant que le ce forum regroupant les hommes d’affaires algériens et turcs depuis la première édition de 2014 des réalisations importantes et de qualité devenant un exemple à suivre et une source de fierté pour les deux pays frères, dira en outre  que le grand intérêt qu’accorde les chefs d’état des deux pays ajoutera à cet événement important davantage de crédibilité. Ce qui permettra à coup sûr de promouvoir les relations économiques au niveau du partenariat privilégié. M. Yousfi a salué les différentes initiatives et projets réalisés par les investisseurs turcs en Algérie.

Ces derniers ont confirmé que l’Algérie était et restera un pôle d’investissement prometteur grâce aux avantages accordés aux  investisseurs. Le ministre a cité entre autres modèles de partenariat, l’usine de métallurgie sidérurgie d’Oran inaugurée en 2013 et le projet de l’usine de textile dont les travaux de réalisation se poursuivent à Relizane.

Bref, « tirer profit de l’expérience turque en matière  d’accès aux marchés étrangers et de sous-traitance industrielle. » reste l’un des points importants pour une meilleure coopération sur le plan économique.

De son coté, le président du conseil d’affaires Algéro-turc, Monsieur Tosyali Fuat, a réaffirmé la volonté de son pays de consacrer la dynamique imprégnant les relations entre les deux pays, avec comme point de repère, le libre échange entre les deux pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *