Côte d’Ivoire: Puma Energy récupère les stations services de Petroci

En grande difficulté, la compagnie nationale pétrolière ivoirienne (Petroci) a fini par céder son vaste réseau de stations-service. Et c’est au groupe Puma Energy que reviendra désormais la gestion du maillage. L’annonce de la transaction a été faite le 28 février par le gouvernement ivoirien.

« Dans le cadre de sa restructuration stratégique et en vue de rétablir son équilibre économique et financier, Petroci a engagé des négociations avec Puma Energy Petrolium Côte d’Ivoire (PEPCI) et Puma Energy Côte d’Ivoire (PECI) avec, en contrepartie, la prise de participation dans ces sociétés », a expliqué à la presse locale, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné.

Cette liquidation est accompagnée d’une prise de participation de Petroci au capital de Puma Energy CI et de Puma Energy Petrolium CI qui sera la nouvelle entité chargée de la distribution des produits pétroliers en Côte d’Ivoire.

Le réseau de Petroci comprend près de 40 stations-services. Le montant global de la cession de la quarantaine de stations-service n’a pas été dévoilé par le gouvernement. Mais les bruits de couloirs ont indiqué qu’environ 20 milliards de F CFA étaient en jeu.

Frappée de plein fouet par la chute du cours de l’or noir, la société s’était lancée dans une restructuration. Outre la réduction de ses effectifs, elle a entamé depuis deux ans des négociations avec Puma Energy en vue de lui céder son réseau de stations-service. Puma Energy est une filiale du groupe Trafigura, basé en Suisse et spécialisé dans le transport des matières premières.

D’après les analystes financiers, la somme de la transaction apportera une bouffée d’oxygène à la compagnie publique, qui broyait du noir jusque-là. Ses recettes, qui proviennent du brut extrait des champs en production dans l’offshore, ont en effet chuté de 75%.

A l’exercice 2015, l’entreprise avait essuyé une perte de 24,8 milliards de F CFA (bien que le chiffre d’affaires global ait augmenté, de 236 milliards de F CFA en 2014 à 245 milliards en 2015).

La Petroci avait pour mission, la recherche et l’exploration des gisements d’hydrocarbures et de toutes substances annexes et associées.

Elle était aussi chargée de prendre soit seule, soit en collaboration avec d’autres sociétés, toutes mesures propres à assurer la continuité et la sûreté des approvisionnements de la Côte d’Ivoire en hydrocarbures et produits dérivés et, notamment la constitution et la gestion de stocks de sécurité et, plus généralement toutes opérations mobilières, financières et commerciales se rattachant directement ou indirectement à l’objet ci-dessus énoncé.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *