Libération des détenus politiques au Togo: l’ANC salue les efforts des uns et des autres

44 total views, 3 views today

L’une des retombées positives du dialogue inter-togolais entamé depuis le 19 février 2018, est sans doute la libération de certains détenus politiques, comme l’exigeait l’opposition, comme mesures d’apaisement.

Parmi ces détenus, l’on retrouve les militants de l’ANC qui ont été arrêtés depuis plus de 5 ans dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara.  Aussi, cette  libération n’aurait-elle pas été effective s’il n’y avait pas eu l’implication de certaines personnalités notamment les deux médiateurs.

L’Alliance nationale pour le changement, le parti de Jean-Pierre Fabre, touché par ces efforts fournis par les uns et les autres, a tenu à leur témoigner sa reconnaissance.

« L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et son Président national, M. Jean-Pierre FABRE, Chef de file de l’opposition, adressent leurs vives félicitations et leurs sincères remerciements à toutes les populations togolaises, aussi bien au Togo que dans la diaspora, pour leur mobilisation massive et constante qui, à cette étape du processus des discussions politiques en cours, a conduit à la libération de plusieurs détenus politiques, parmi lesquels ceux de l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de  Kara, tous victimes d’injustice, de brimades, de tortures et d’exactions de toutes sortes. Ces remerciements vont tout spécialement aux Chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UA, notamment les Présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de la Guinée, médiateurs dans la crise togolaise », souligne un communiqué signé du Viceprésident du parti, Patrick Lawson-Banku.

Le parti orange a également rendu hommage aux Ambassadeurs au Togo, notamment celui USA, de l’UE, de la France, de l’Allemagne et des Nations Unies, « pour leur attachement à la défense des droits et libertés des citoyens ».

Les partenaires de l’ANC au sein de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition n’ont pas été du reste.  Il salue ainsi l’unité d’action, la détermination et la fermeté ont permis d’atteindre ce résultat dont les membres de ce regroupement ont fait montre et qui a fini par payer.

« Ils remercient la Conférence des Evêques du Togo (CET), les Eglises Evangéliques Presbytérienne et Méthodiste du Togo, les organisations nationales et internationales de la société civile, notamment les défenseurs des droits de l’Homme, les nombreux avocats spontanément constitués, ainsi que toutes les bonnes volontés qui ont œuvré à cette libération », lit-on dans le communiqué.

Jean-Pierre FABRE a saisi l’occasion pour appeler les populations togolaises à maintenir la flamme de la contestation et à « redoubler de vigilance et à demeurer résolument mobilisées pour obtenir la mise en œuvre complète des mesures d’apaisement ainsi que la réalisation des aspirations légitimes du peuple togolais souverain qui exige le retour à la Constitution originelle de 1992 avec ses conséquences, dont le départ immédiat du Chef de l’Etat actuel ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.