Togo/Projet « Cizo »: un appui de 2,15 milliards F CFA de l’UTB à la société BBOXX

En décembre dernier, l’Etat togolais lançait le projet d’électrification rurale « Cizo ». L’objectif dudit projet est, d’après les autorités, de couvrir plus de 80% des besoins énergétiques nationales d’ici 2022 et plus de 90% des besoins énergétiques d’ici 2030.

Pour y arriver, le gouvernement togolais a misé sur un partenariat public-privé. C’est ainsi que le Ministère des mines et de l’Energie s’associera avec la société anglaise BBOXX, spécialisée dans les énergies renouvelables.

Près de trois mois après, le projet vient de bénéficier de l’appui de l’Union Togolaise de Banque (UTB). Un accord de financement d’une valeur de 4 millions de dollars US (2,15 milliards F CFA) vient d’être conclu entre l’UTB et BBOXX. L’information a été rendue publique mercredi à Lomé.

L’UTB fournira des capitaux en monnaie locale (Francs CFA) à BBOXX. Pour Zakari Darou-Salim, directeur général de l’UTB, « cette opération démontre l’engagement de l’Union Togolaise de Banque à l’endroit des populations les plus défavorisées qui n’ont actuellement pas accès à l’électricité au Togo ».

« L’accord conclu avec l’Union Togolaise de Banque rendra également les choses financières beaucoup plus simples pour nous et contribuera à notre expansion sur le territoire togolais », a relevé pour sa part Mansoor Hamayun, le PDG de BBOXX.

Selon le journal African Review, ce deal est le premier du genre en Afrique subsaharienne car il débloque des capitaux locaux pour mener à bien un projet gouvernemental visant l’amélioration de la qualité de vie des populations locales.

L’importance de son poids est attribuable à l’engagement du Fonds africain de garantie, qui aide les institutions financières à intensifier leur financement aux PME du continent. En effet, l’implication du fonds a permis d’améliorer le crédit de moitié (+50 %).

Pour rappel, BBOXX est un acteur majeur dans la mise en œuvre de l’initiative CIZO. La compagnie a remporté en 2017, un contrat de collaboration avec le gouvernement togolais pour le déploiement de 300 000 systèmes solaires domestiques dans le pays sur les cinq prochaines années. L’entreprise prévoit de créer plus de 1000 emplois directs à l’horizon 2022.

Pour l’heure, ce sont les populations du village d’Awagome dans le canton de Woudou (178 km de Lomé) qui sont les premiers bénéficiaires du projet d’électrification par le solaire.

Toujours dans le domaine de l’énergie, la société BBOXX mène actuellement des démarches pour décrocher un contrat avec le gouvernement togolais dans le domaine du gaz de cuisine.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *