Congo: Maixent Raoul Ominga à la tête de la SNPC pour redresser le secteur pétrolier

Après le Nigéria, c’est au tour du Congo de porter un coup de pousse au secteur pétrolier. C’est tout du moins l’espoir de plusieurs internautes après la nomination de Maixent Raoul Ominga à la tête de la société nationale des pétroles du Congo (SNPC).

L’information a été révélée officiellement par le ministre de la communication, Thierry Moungalla, au terme du Conseil des ministres du mercredi 28 février dernier.

Cette nouvelle nomination à la direction de l’institution, la troisième en l’espace de 9 mois, survient alors que la société s’apprête à renégocier sa dette de 2 milliards de dollars avec ses créanciers Glencore et Trafigura d’après le Journal de Brazza.

En effet, plusieurs sources rapportent que le Congo doit e tout 9,14 milliards de dollars à ses créanciers. La nomination d’un expert-comptable agréé par la CEMAC est de nature a rassuré l’avenir de ce secteur.

Il faut souligner que la société nationale des pétroles du Congo, SNPC, est un acteur majeur de la scène économique congolaise. La SNPC a pour rôle d’explorer, exploiter, valoriser et distribuer les hydrocarbures du Congo, en partenariat avec les compagnies internationales tout en dynamisant la coopération sud-sud dans ce secteur.

Elle regroupe cinq filiales proactives dans toute la chaîne de l’industrie pétrolière (SONAREP, SFP, ILOGS, CORAF, SNPC-DISTRIBUTION).

La SNPC gère un ambitieux portefeuille d’actifs opérés et non opérés comptabilisant une production de 35 000 barils par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *