Gabon: 5,2 millions d’euros pour 650 000 logements sociaux

Dans un pays caractérisé par la hausse sans cesse des prix dans le secteur immobilier, il n’y a pas mille solutions que de s’attaquer au mal par la racine. Au Gabon, un jeune entrepreneur a fait de la construction des logements sociaux, son cheval de bataille. Le projet dont les débuts ne date pas de cette année, n’avance qu’à pas de tortue.

Après une visite de deux semaines aux Etats-Unis, Jules-Franck Moulomba, promoteur immobilier gabonais  et patron de Gedd’Afrik Gabon a fait des rencontres avec des investisseur où il les a convaincu de l’accompagner. Son partenaire du pays de l’oncle Sam, le  consortium CEMS International a annoncé un investissement de 5,2 millions d’euro pour la construction de 650 logements économiques à Okolassi, à  Libreville.

Depuis deux ans déjà, un accord portant sur la construction de 50 000 logements socioéconomiques au Gabon lie les deux parties. Le projet s’étale sur une période de 10 ans.  Le problème actuel se pose au niveau du retard constaté dans la livraison du tout premier lot sis à  Okolassi. Mais les flammes de l’espoir se ravivent du fait de l’injection de ces nouveaux fonds.

Depuis quelques années, des experts ont tiré la sonnette d’alarme quant à l’urgence de construire au moins 200 000 logements pour remplacer les matitis et les mapanes, ces bidonvilles périurbains érigés sans notions de cadastre et d’urbanisme dans le pays. Ces nouvelles infrastructures devront apporter un plus à la politique du gouvernement en matière de construction de logements sociaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *