Sénégal: de l’énergie solaire pour booster la production du lait

De l’énergie solaire pour soutenir la chaîne de valeur lait. Les programmes  énergie solaire et « Progrès-lait » ont été lancés officiellement cette semaine. Ils ont pour ambitions de contribuer à stimuler « le développement de la chaîne de valeur lait ».

Les acteurs locaux de la région de Saint-Louis ont été les privilégiés à la découverte des biens fondés de ces initiatives au cours d’un comité régional de développement (CRD).

L’initiative vient d’Enda –énergie en partenariat avec l’Agence sénégalaise de l’électrification rurale (Aser). Cheikhou Sarr, le directeur d’Enda-énergie a indiqué que l’idée c’est de permettre aux producteurs de lait de conserver et transformer ceci grâce à l’accès à l’énergie solaire.

La consommation du lait est très importante dans le pays. Sauf que les importations prennent une part assez considérable dans les habitudes. Le Sénégal dépense plus de FCFA 60 milliards (€ 91,2 millions) par an, pour l’importation du lait en poudre. Au même moment, 228 millions de litres de lait  sont produit annuellement par les sénégalais.

La région de Saint-Louis est identifiée comme l’une des zones phares du lait au Sénégal. Environ 194 éleveurs y ont été enregistrés. Après l’enregistrement, Enda-énergie passe à une autre étape. Il s’agit de l’installation de 10 plateformes à Kolda, Louga et Saint-Louis. Ces plateformes permettront de donner un coup d’accélérateur à la production de lait dans ces zones cible.

Lancé en 2014, il a fallu plusieurs années pour que le projet-lait entre dans sa phase de réalisation. Au-delà du Sénégal, la Mauritanie aussi fait partie des bénéficiaires. ONG Ecodev et ENDA espèrent installer une centaine de mini-plateformes solaires pour refroidir le lait de 2000 producteurs et de 20 laiteries solaires capables de pasteuriser ce lait et de le livrer aux entreprises de transformation de la région.

L’un des grands avantages en Afrique et surtout au Sénégal, c’est le soleil. Il s’agit donc de mettre à profit cette richesse pour la transformer en un instrument utile. Car pour la plupart des producteurs, la qualité du lait est souvent menacée par la chaleur.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.