Zimbabwe: Nelson Chamisa, candidat de l’opposition au prochain scrutin présidentiel

Après le pustch réussi de l’armée zimbabwéenne en novembre 2017 sous les 37 ans de règne de Mugabe, le Zimbabwe connaîtra à nouveau de l’engouement électoral. L’opposition s’arme déjà pour les prochaines hostilités.

Nelson Chamisa, le président en exercice du principal parti d’opposition du Zimbabwe a été investi le 01 mars dernier, candidat à l’élection présidentielle prévue au mois de juillet, une première depuis l’ère Mugabe. L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion de six heures de la direction du MDC à Harare.

“Le Conseil national du parti a confirmé Me Nelson Chamisa comme son véritable chef et candidat à l‘élection présidentielle de 2018”, a déclaré Luke Tamborinyoka, un porte-parole du Mouvement pour un changement démocratique (MDC). Cette décision survient pour recadrer tous les aspirants au poste de figure principale du parti politique.

En effet, après le décès de l’opposant historique Morgan Tsvangirai le 14 février à 65 ans des suites d’un cancer du côlon à Johannesburg où il était soigné, des rivalités ont commencé par secouer les partisans du parti, chacun voulant prendre tête du parti MDC. Un des partis tant attendu au prochain scrutin présidentiel.

Le nouvel homme fort du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa a promis la tenue des élections calmes et transparentes même si la date exacte n’est pas encore révélée.

D’après la constitution les élections devraient se tenir avant la fin du mois de juillet. « Cette fois-ci, le Zimbabwe sera ouvert et transparent », a-t-il assuré avant d’ajouter: « nous voulons des élections libres, justes, crédibles et qui ne soient pas entachées de violence ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *