Gabon : 445 millions de Fcfa pour la phase 2 du projet CAB-Gabon

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé qu’un financement de 454 millions de FCCFA sera accordé à l’Etat gabonais. Ce fonds va permettre au pays de financer une étude faisabilité sur le déploiement de la fibre optique d’Afrique centrale. Les 454 millions de FCFA vont également être consacrés à la construction d’un centre national de données.

Pour consacrer l’étude de faisabilité, un accord a été signé entre le gouvernement gabonais et la Banque africaine de développement. Alex Bernard Bongo Ondimba, directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques (ANINF) a représenté le gouvernement tandis que Jean Louis Moubamba a représenté la BAD.

Selon les informations, le déploiement de la fibre optique d’Afrique centrale s’inscrit dans le cadre de l’exécution de la deuxième phase du projet Central African Backbone (CAB-Gabon). A l’issue de la cérémonie de signature de l’accord, un communiqué a été publié. Le document indique que les 454 millions de FCFA vont permettre au Gabon de « prendre en charge les études préalables à son interconnexion avec le Cameroun et la Guinée équatoriale, et l’extension de la fibre optique sur 14 axes prioritaires de son territoire, soit une distance globale de 1 900 kilomètres à couvrir ».

Huit mois de travaux

Des sources proches du gouvernement gabonais, en plus de la mise en place d’un centre national de données, un centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques. Les travaux pour l’étude de faisabilité et la réalisation de centres numériques vont durer huit mois. A terme, la Banque africaine de développement s’engage à accompagner et financer totalement le projet Central African Backbone (CAB-Gabon).

Le directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques (ANINF) a indiqué que cela viendrait renforcer les avancées déjà connues. « Les interconnexions viennent en doublure à celles déjà réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 1 du projet CAB-4 avec le partenaire Banque mondiale », a déclaré Alex Bernard Bongo Ondimba.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *