Afrique du Sud: l’opposant Julius Malema démarre sa campagne électorale pour 2019

Le chef de l’opposition de gauche radicale Julius Malema, a démarré officiellement dimanche sa campagne pour les élections de 2019.  Et pour cela il a pris ses distances avec l’Alliance démocratique, son ex-partenaire de son parti.

La coalition que dirige Julius est à la tête de grandes villes d’Afrique du Sud. Et pour annoncer les couleurs, le chef des Combattants pour la liberté économique a dévoilé son intention d’évincer le maire de Port Elizabeth. Et pourtant, le parti lui avait apporté son soutien en 2016.

C’est donc le dernier signe de la séparation avec les anciens partenaires. Depuis le départ de Jacob Zuma du pouvoir en février, Juluis Malema a trouvé une nouvelle cible idéale : l’Alliance démocratique. Son parti accuse son ancien partenaire d’être raciste et de ne défendre que les intérêts des blancs.

« Tous les blancs qui votent pour DA, qui sont furieux à propos de ce que nous allons réaliser à Port Elizabeth … Vous tous, vous pouvez aller en enfer, vous êtes le cadet de nos soucis. Nous ne nous soucions pas des sentiments des blancs. Nous ne haïssons pas les blancs, nous aimons simplement les noirs », a-t-il déclaré Malema au grand bonheur des milliers de militants.

C’est en 2013  que Malema a fondé le parti des Combattants pour la Liberté économique après avoir été expulsé de l’ANC. Depuis, son parti est le troisième en termes de nombre de députés à l’Assemblée nationale.

Malema n’a pas manqué de sensibiliser les sympathisants de son parti sur l’importance d’une inscription sur les listes électorales. L’objectif est clair, prendre les devant des échéances électorales de 2019.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.