Angola: la contre-attaque d’Isabel dos Santos quatre mois après son limogeage

Remerciée à la tête de la Sonangol, la compagnie pétrolière publique du pays, Isabel dos Santos est pendant longtemps restée silencieuse. La fille de l’ancien président José Eduardo dos Santos a finalement réagi dans une interview à la presse portugaise.

Dans cette sortie, elle réfute essentiellement les accusations qui sont portées contre elle. Il faut dire que depuis son départ de la Sonangol, le gouvernement du nouveau président Joao Lourenço ne cesse de lui reprocher une mauvaise gestion de la société. Une enquête a notamment été ouverte contre celle qui est à  ce jour considérée comme la femme la plus riche du continent africain.

Carlos Saturnino le nouveau président de la Sonangol a notamment reproché à Isabel dos Santos des opérations douteuses durant sa présidence. « Nous avons pris nos fonctions le 16 novembre 2017 et, ce soir-là, nous avons noté que le directeur financier de Sonangol, bien qu’il n‘était plus en fonction, a ordonné un transfert d’une valeur de 38 millions de dollars à une entreprise basée à Dubaï », fait savoir Carlos Saturnino.

Allégations diffamatoires

Les accusions du nouveau PDG sont démenties par sa prédécesseur. « Je ne peux que faire part de mon indignation totale devant (…) les accusations et insinuations graves faites à mon encontre” et l‘équipe qui était à l‘époque à la tête de la Sonangol », affirme Isabel dos Santos.

Dans sa sortie médiatique, elle accuse de mensonge la nouvelle équipe dirigeante de la Sonangol. Il est « faux d’affirmer que les virements bancaires de 38.180.000 de dollars avaient été effectués après la cessation des fonctions de l’administration précédente. M. Carlos Saturnino tente délibérément d’induire en erreur l’opinion publique en lui faisant croire qu’il y a eu irrégularité », a déclaré Isabel dos Santos.

La femme d’affaires dénonce également un acharnement de l’opposition politique qui veut « salir mon nom ». «Il s’agit d’une manœuvre de diversion pour tromper les gens. Comme indiqué par le conseil d’administration actuel, le résultat de ma gestion effectuée jusqu’au 15 novembre 2017 a entraîné une augmentation des bénéfices de Sonangol de 177% et a atteint 224 millions de dollars, et la dette a été réduite de 50%», assure-t-elle.

Pour contre-attaquer, Isabel dos Santos compte porter plainte contre Carlos Saturnino pour des « allégations diffamatoires ». Elle a toutefois jugé normal l’ouverture d’une enquête par la justice angolaise.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.