Kenya: le premier satellite fabriqué localement sera lancé avant fin mars

Le premier satellite « made in Kenya » sera lancé avant la fin de ce mois de mars par la Station spatiale internationale, a-t-on appris en début de semaine. Le Kenya compte le plus tôt s’aligner sur le restreint groupe de pays africains disposant de satellite dans l’espace.

En effet, alors que le lancement du satellite fabriqué par des ingénieurs de l’Université de Nairobi, en collaboration avec l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (Jaxa), était prévu sur le mois d’avril ou de mai, le programme pourrait changer. Les autorités Kenyanes ambitionnent désormais de le faire avant ce délai.

« Made In Kenya »

Le satellite kenyan est d’une nouvelle forme connue sous le nom de nano-satellite. Extrêmement petit et sous la forme d’un cube de 10 par 10 centimètres, ce satellite a le volume d’un litre seulement. Cependant, son développement a coûté 120 millions de shillings (environ 1 million de dollars) et les travaux ont été financés par le Japon.

Du nom de 1Kun-PF (1 er vol de précurseurs de satellites Nano de l’Université du Kenya), ce satellite aura pour mission de « protéger les frontières du pays et de superviser les activités agricoles ». Il est doté de mêmes capacités opérationnelles que les satellites classiques et sa mise en orbite serait plus facile, selon les responsables Kényans.

Koichi Wakata, directeur du programme Jaxa ISS, a déclaré que le petit satellite sera livré à l’ISS ce mois et sera ensuite lancé dans l’espace depuis le bras robotique de Jaxa sur l’ISS, connu sous le nom de Kibo, avant fin mars.

« A Jaxa, nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour préparer le déploiement réussi du premier satellite de la République du Kenya en utilisant les capacités uniques du module d’expérimentation japonais » Kibo « sur l’ISS », a déclaré M. Wakata  dans un communiqué.

L’ISS est un grand vaisseau spatial construit par plusieurs pays pour orbiter continuellement autour de la Terre. C’est aussi le lieu où les astronautes vivent et travaillent sur plusieurs expériences.

Pour rappel, le satellite a été développé grâce à un programme connu sous le nom de SKiboCUBE, lancé en septembre 2015 par le Bureau des Nations Unies pour les affaires spatiales (UNOOSA) et le Jaxa. Le programme offre aux établissements d’enseignement et de recherche des pays en développement la possibilité de déployer des satellites cubiques à partir de l’ISS.

Grâce à cette innovation, le Kenya deviendra le septième pays africains disposant de satellites dans l’espace. L’Egypte, l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Ghana, le Nigéria et le Maroc en possèdent déjà.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *