Togo/Nathaniel Olympio: « le régime n’a aucune considération pour le facilitateur (…) »

De retour d’une tournée américaine, Nathaniel Olympio, le président du Parti des Togolais, partis membre de la coalition des 14, a été reçu dans la matinée de ce mardi 6 mars sur une radio locale. Il a été question des dernières actualités liées au dialogue mais aussi à la reprise des manifestations de rue que projette sur la semaine prochaine l’opposition togolaise. Pour lui, le régime de Faure Gnassingbé n’a aucune considération pour le Facilitateur, ni pour son opposition et le peuple togolais.

« Il est bon de situer les Togolais sur le déroulement des évènements. Les médiateurs avaient publié un communiqué dans lequel, il était indiqué que la période du dialogue, on connaitrait une suspension des manifestations publiques et bien attendu, la Coalition par égard au Facilitateur Nana Akuffo Addo et à ses collaborateurs, pour la reconnaissance des efforts qu’ils fournissent, elle a souscrit à cette initiative. Il faut souligner que depuis que ce dialogue a commencé, le régime en place ne s’est pas embarrassé de fouler aux pieds les dispositions qui ont été prises notamment il faut. Il a fait organisé des activités par leur jeunesse, leur femmes, etc…de leur parti, pendant la période du dialogue », a-t-il déclaré.

Nathaniel Olympio, n’a pas manqué de revenir sur la descente des militaires à Sokodé. « Nous avons aussi assisté aux malheureux évènements qui se sont déroulés à Kparatao. Les militaires ont maltraité les populations locale et tout ça ne rentre pas dans le cadre des mesures d’apaisement prôner par le Facilitateur.  A cela s’ajoute la poursuite unilatérale du processus électoral », at-il ajouté

Toutes ces paramètres font dire à l’opposant togolais que le « régime n’a aucune considération pour le Facilitateur . Il ne respecte pas les engagements pris. Ils posent des actes en se disant, nous faisons ce que nous voulons …continuez votre dialogue si vous voulez, nous, nous sommes engagés sur la voie du dialogue et on ne va pas s’en détourner.  La conséquence de tout ça, est que le seul moyen qu’on dispose et dont nous nous sommes privé, ce sont les manifestations de rue et aujourd’hui, compte tenue de tout ce que je viens de relever, la coalition ne se sent plus lié à cette obligation de suspendre les manifs », a-t-il expliqué.

Il révèle également que le facilitateur a été informé de cette situation « De toute façon, il suit de près ce qui se passe », a-t-il souligné.  Il reste convaincu que les Togolais n’auront pas d’autres choix que de reprendre la pression.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.