Algérie: bientôt un hôpital universitaire à Tiaret

17 total views, 1 views today

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, M.Hasbellaoui avait annoncé  à partir de la wilaya de Tiaret que 22.000 contractuels ont été intégrés, à l’échelle nationale, dans des postes permanents du secteur de la santé.

C’était lors de sa visite d’inspection dans cette wilaya que ce dernier a dévoilé ces chiffres, par rapport au dispositif de l’assistance à l’insertion professionnelle (DIAP), d’où des postes permanents du secteur de la santé à l’échelle nationale.

Il a insisté à cet effet sur la nécessité d’intégrer au niveau local, les contractuels, et ce dans le cadre de la stratégie adoptée par le ministère.

Le ministre a invité les responsables de la DSP locale et les chargés du projet de l’hôpital de 120 lits de la daïra de Sougueur à déposer un dossier, au niveau du ministère, afin de réviser les enveloppes financières destinées à l’acquisition des équipements de radiologie. Ces enveloppes jugées insuffisantes par la direction du secteur.

Avec le dépôt du dossier de réévaluation, un projet pareil peut bénéficier de la carte sanitaire, conçue pour son équipement en appareils. Ce qui devrait assurer des soins de qualité aux malades.

Sur un autre registre, et pour le projet du centre mère-enfant de Tiaret, le ministre a préconisé un réaménagement des structures composant ce centre afin de l’adapter aux missions qui lui sont dévolues. Des réaménagements toucheraient les salles d’accouchement et d’opérations qui devraient être apportés dans un délai d’un mois. Ceci bien avant sa mise en service.

L’autre étape est celle ou le ministre avait procédé à l’inauguration d’une clinique privée à la cité « Haï Ettouffah » qui prend en charge plusieurs spécialités.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que son département a ouvert des enquêtes pour déterminer les causes des cas épidémiologiques de la rougeole dans les wilayas d’El-Oued et de « Ouargla », où pas moins de 600 cas de cette maladie sont signalés, causant des décès chez les enfants notamment.

Il est noté que cela est dû au refus de la vaccination contre cette maladie. Enfin, le ministre déclarait que le projet de l’hôpital universitaire de « Tiaret » sera réalisé, expliquant qu’il faut du temps pour former la ressource humaine spécialisée. Il sera alors question de convaincre les spécialistes et universitaires d’exercer dans la wilaya pour concrétiser ce projet.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.