Algérie: des ministres arabes de l’intérieur s’arment contre la criminalité

La  35è session du Conseil des Ministres Arabes (CMAI) se tient ce mercredi dans la capitale algérienne, Alger.  A l’ordre du jour, les menaces sécuritaires qui guettent le monde arabe et la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes et contre l’immigration illégale. Les travaux devraient se dérouler en présence de délégués de la ligue arabe, de l’union du Maghreb arabe.

Au cours de cette rencontre, les ministres se pencheront sur plusieurs dossiers liés à la coopération sécuritaire, dont le terrorisme international, l’extrémisme, la migration illégale et la cybercriminalité.

Une occasion pour réaffirmer la détermination de l’Algérie à aller de l’avant pour la réactivation de l’action inter-arabe et faire connaître son expérience pionnière et les bonnes pratiques en matière de lutte contre ces phénomènes. Plusieurs décisions et recommandations seraient prises à l’issue de cette rencontre.

En vue de contribuer à l’unification des visions concernant les questions sécuritaires, le conseil des ministres arabes de l’intérieur aurait pour mission de développer et consolider la coopération entre les pays.

Et pour atteindre la réalisation des points de l’ordre du jour, ce sera une occasion de promouvoir l’action commune, à travers la mise en place des instances nécessaires.

Ceci en recourant à des experts et des consultants pour formuler des propositions et enrichir la recherche et les études relatives à la prévention et à la lutte contre divers fléaux sociaux ou autres.

Il serait également question d’élaborer des plans de coopération avec les instances internationales concernées à partir de son siège à Tunis, abritant des bureaux spécialisés dans la lutte contre la criminalité et les stupéfiants.

Des initiatives sont destinées notamment à la protection des jeunes contre l’extrémisme, telle que décidée en Tunisie lors de la dernière session du CMAI.

La question sur les conclusions des conventions de lutte contre le blanchiment d’argent et l’utilisation illicite des stupéfiants et des produits psychotropes, sera également abordée par les participants.

 

One thought on “Algérie: des ministres arabes de l’intérieur s’arment contre la criminalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *