Zimbabwe: NPF, le parti créé par un dissident de la Zanu-PF et proche de Mugabe

15 total views, 1 views today

Assistera-t-on à une poursuite du combat de « camarade Bob » ? C’est en tout cas ce que laisse croire la création du Front patriotique national (NPF), une nouvelle formation politique portée sur les fonts baptismaux par Ambroise Mutinhiri. Ce dernier est un ancien membre de la Zanu-PF, le parti présidentiel.

Pendant plusieurs années, Ambroise Mutinhiri a milité dans le Zanu-PF et était considéré comme l’un des plus grands fidèles de l’ancien président Robert Mugabé. Ancien brigadier, l’homme a fini par quitter le parti pour différentes raisons, notamment l’immixtion de l’armée dans les affaires du pouvoir. Son dévouement à l’égard de Robert Mugabé ne s’est pas érodé.

Ambroise Mutnhiri ne digère surtout pas le départ « orchestré » de Robert Mugabé à la tête du Zimbabwe. Déjà en fin d’année 2017, il avait critiqué la chute de son mentor que voulaient faire partir de façon anticonstitutionnelle du pouvoir.

Depuis début février, Ambroise Mutinhiri a donc lancé son parti et a également rendu visite à Robert Mugabé. Le Front patriotique national entend poursuivre dans la dynamique de l’ancien président de la République. « Nous allons travailler sous ses ordres dans divers secteurs du pays », a déclaré Ambroise Mutinhiri.

Faire renaître « la démocratie abîmée »

La création du NPF s’inscrit donc une dynamique de porter les idées de Robert Mugabé au pouvoir. Ambroise Mutinhiri a pour cette raison fait allégeance à celui qui a dirigé le pays pendant près de quatre décennies. « Le projet peut être critiqué mais il faut désormais compter avec le NPF », soulève un spécialiste. Selon ce dernier, Ambroise Mutinhiri n’est pas seul dans « la mission que se donne le NPF ». « Il y a encore dans la Zanu-PF des membres encore frustrés. Ils digèrent mal le départ précipité du fondateur du parti. Le NPF peut bien avoir leur soutien », ajoute l’expert.

Il faut dire que le projet du Front patriotique national a déjà reçu l’adhésion de quelques anciens poids lourds de la Zanu-PF. Ces derniers sont entre autres des soutiens de Robert Mugabé et des fidèles de Grâce Mugabé l’épouse de l’ancien chef de l’Etat. Ils n’ont digéré « le fait que des criminels chassent le camarade Bob du pouvoir », déclare l’un d’entre eux. Prochain  objectif du NPF, s’aligner pour la prochaine joute électorale annoncée.

« Nous voulons faire renaître la démocratie zimbabwéenne que des criminels ont abîmé », explique-t-on au NPF. Mais en attendant, le Front patriotique national a appelé l’Union africaine à dénoncer « le coup d’Etat subi par Robert Mugabé ». « Nous allons également demander aux juges de la Cour constitutionnelle de statuer sur la légalité du gouvernement du camarade Emmerson Mnangagwa », a déclaré Ambroise Mutinhiri.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.