Rwanda, pays model: les femmes sont majoritaires au parlement

A l’occasion de la journée internationale de la femme (JIF) célébrée ce 8 mars dans le monde entier, plusieurs voix s’élèvent pour réclamer de meilleures places pour les femmes. Dans la plupart des pays, difficile de trouver une parité.  Mais en Afrique, il existe une exception : le Rwanda.

Avec plus de 61% de femmes à la Chambre des députés, le pays est en tête du classement mondial. Un pays qui reste un model dans plusieurs domaines.

Mais sur le cas de la représentativité féminine à  l’Assemblée, c’est un cas de référence. Alors qu’elles avaient déjà une place respectable dans certaines institutions clé, les femmes ont vu leur nombre s’accroître à l’occasion des dernières élections de 2013.

Sur les 80 sièges que compte le Parlement rwandais, 51 sont occupés par des femmes. Depuis 2008, c’est le Rwanda  qui est à la première position dans le classement mondial de l’IPU (Union Interparlementaire) des femmes dans les parlements nationaux.

Une place importante réservée à la femme qui est le fruit de plusieurs initiatives prises depuis des décennies. Après le génocide de 1994 qui a occasioné la mort de 800.000 personnes, plusieurs lois qui ont été adoptées, vont en faveur de la parité.

Pour illustration, la nouvelle Constitution  adoptée en 2003 fixe comme principe fondamental l’égalité hommes-femmes avec « l’attribution d’au moins 30% des postes aux femmes dans les instances de prise de décision de l’Etat ».

Et depuis, le système électoral est respecté à la lettre avec 24 sièges réservée aux femmes. Celles-ci sont choisies, en théorie, sur des bases non partisanes, par des collèges et conseils aux niveaux local et national.

En dépit des préjugés, il faut reconnaître que ce sont les femmes rwandaises elles-mêmes qui ont dû lutter pour s’imposer.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.