George Weah : « La diaspora libérienne fait partie de mon leadership »

Depuis Abuja au Nigeria, le président George Weah a déclaré aux Libériens de la diaspora qu’ils faisaient partie de son administration.

Un communiqué de l’ambassade libérienne à Abuja indique que le dirigeant libérien a fait ces déclarations lors d’une rencontre avec la communauté libérienne au Nigeria, en début de semaine. Le programme bien accueilli a eu lieu à l’ambassade libérienne à Abuja.

S’adressant à la communauté libérienne au Nigéria dans le cadre de sa visite d’État de deux jours, le président Weah a encouragé ses compatriotes vivant sur le territoire nigérian et ailleurs à rentrer au bercail et à se joindre à lui pour faire avancer le pays.

« Nous ne pouvons pas vous laisser en dehors de notre leadership, vous faites partie de nous », a déclaré le nouveau président libérien, et d’ajouter, «si vous êtes un Libérien vivant à l’étranger, vous devez rentrer à la maison pour contribuer à votre quota, nous cherchons des infirmiers, des ingénieurs, des médecins, des avocats et des bons, et je sais que les Libériens sont des gens intelligents. »

Selon le communiqué, le président libérien a également réitéré sa position sur la nécessité pour son pays d’adopter une loi sur la double-nationalité, ce qui est une bonne chose pour la croissance du Libéria à l’avenir, croit le numéro 1.

L’ambassadeur libérien au Nigeria, le professeur Al-Hassan Conteh, au nom des centaines de Libériens au Nigeria, a déclaré que la Communauté soutient les idées du Président sur la double nationalité.

Kanneh a également lancé un appel au président Weah pour qu’il envisage l’idée du vote de la diaspora, tout en offrant des opportunités pour les bourses d’études supérieures de la diaspora.

 « Changer d’attitude »

S’adressant à ses compatriotes, le président les a également invités à « changer d’attitude ». « La guerre est arrivée et tout a changé, alors nous devons changer d’attitude et dire:  » Je suis né ici, je peux sortir et revenir ici », a déclaré le président.

Le leader libérien a profité de l’occasion pour désapprouver l’attitude des anciens fonctionnaires qui ont choisi de s’approvisionner en matériels logistiques de l’Etat avant les passations de services.

Selon lui, cette attitude relève de la « méchanceté ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *