Liberia: l’activiste des droits de l’homme Hassan Bility distingué aux USA

73 total views, 3 views today

Le très célèbre activiste libérien Hassan Bility, ex-directeur du journal The Analyst, vient d’être distingué aux USA par l’Ong américaine CJA, le Center for Justice and Accountability. Directeur de l’Ong GJRP, Global Justice and Research Project, M. Bility a reçu le prix Judith Lee Stronach pour ses combats en faveur des victimes de l’ex-président Charles Taylor.

Lui-même arrêté et torturé sous Charles Taylor, les recherches  de Hassan Bility ont permis d’arrêter les ex-chefs rebelles libériens Alieu Kosiah et Martina Johnson ainsi que l’ex-épouse de Charles Taylor, Agnes Reeves Taylor.

« Cela me remplit de joie et me donne de l’énergie, mais ce prix surtout me rappelle le courage des victimes de la guerre civile au Liberia. Pour moi, c’est motivant. Et j’en tire la conclusion que je dois persévérer. Tant que le gouvernement libérien n’aura pas mis sur pied un tribunal pour juger les crimes commis pendant le conflit, je vais persévérer. Le gouvernement refuse depuis 2009 de mettre en œuvre les recommandations de la Commission vérité et réconciliation qui vont dans ce sens. Il me revient de faire tout en mon possible pour que justice soit faite pour permettre aux victimes d’enfin tourner la page », s’est-il réjoui.

Grand défenseur des droits de l’homme M. Bility fut l’un des célèbres journalistes pendant la guerre civile au Libéria. Il est lauréat de plusieurs en journalisme notamment le Prix International des Médias du Royaume-Uni d’Amnesty International dans la catégorie «Journalisme des Droits de l’Homme Menacé» (2003). Hassan Bility  est depuis quelques années à la tête  de l’Ong GJRP, une Ong qui cherche à faire entendre la voix des victimes de la guerre civile libérienne.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.