Le Nigéria augemete ses taxes sur l’alcool et le tabac

Le tabac nuit gravement à la santé, dit-on.  Mais ses producteurs, exportateurs, commerçants et autres acteurs continuent par avoir de meilleurs chiffres d’affaires. Même cas pour l’alcool dont l’excès est nuisible. Pour essayer de baisser la courbe ascendante de cette consommation, le Nigéria semble trouver la solution.

Selon un communiqué, rendu public par la présidence, les taxes sur le tabac et l’alcool au Nigeria seront modifiées à compter du 4 juin prochain.

Au-delà d’une taxe générale de 20% sur le tabac, une autre sera perçue sur chaque cigarette vendue. Le cas de l’alcool sera également désormais presque traité de la même façon. En effet, l’actuel taux de pourcentage, jugé moindres par certains observateurs sera remplacé par un taux fixe qui sera perçu sur les boissons alcoolisées en fonction du volume.

L’idée est de contribuer décourager l’excès de l’alcool et du tabac. Dans le cas de l’alcool, les nouvelles dispositions vont surprendre le secteur. Car elles interviennent au moment où une nouvelle usine de la filière des brasseries  d’Anheuser-Busch InBev (AB InBev) est en pleine construction  à Sagamu. La filière Belge a investi  250 millions de dollars dans ce projet. La production est prévue pour démarrer en milieu d’année.

Désormais, ils devront forcément augmenter le prix des boissons pour équilibrer par rapport aux nouvelles taxes. « Un alcool et un tabac » plus chers, seront également dissuasifs, dans un pays où la pauvreté continue par sévir et où le chômage des jeunes est persistant.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) surveille de très près l’évolution de la consommation d’alcool dans le monde qu’elle mesure en litres d’alcool pur, par an et par habitant de plus de 15 ans.

Selon les chiffres de l’OMS de 2017, le Nigéria est le second pays où l’alcool est consommé avec une moyenne de 8,9 litres pur par an et par habitant de plus de 15 ans.

Derrière, le Gabon (9, 12 litres) et devant l’Ouganda (8,33 litres), l’Afrique du Sud (7,77 litres) et le Rwanda (7,12 litres). D’après l’OMS, l’alcool tue chaque année 3,3 millions de personnes dans le monde, plus que le sida, la tuberculose et la violence, réunis.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.