Pascal Agboyibor, 2ème avocat d’affaires les plus influents d’Afrique francophone d’après J.A

 

Jeune Afrique et Jeune Afrique Business viennent de rendre public pour la deuxième année consécutive, le classement des 50 avocats d’affaires les plus influents d’Afrique francophone. Ce classement établit le palmarès des femmes et des hommes qui ont accompagné les grands dossiers de 2017 en Afrique francophone. Comme on devrait s’y attendre, les poids lourds figurent naturellement dans ce nouveau classement. Mais, selon JA, on y retrouve, à de rares exceptions près, certains inconnus du grand public qui œuvrent en conseillers de l’ombre, loin de la médiatisation dont jouissent leurs confrères pénalistes.

La deuxième place de ce classement est occupée par un Togolais en la personne de Pascal Agboyibor, un avocat de renom, qui est malheureusement peu connu de l’opinion togolaise, contrairement à son père (Me Agboyibor Ayawovi), lui aussi avocat, mais qui s’est investi dans la politique depuis les années 1990.

« Pascal Agboyibor – Orrick Rambaud Martel : Le Togolais, directeur du département Afrique de son cabinet, est une référence que s’arrachent les États (Mali, Guinée…) comme les entreprises africaines et internationales. Habitué des dossiers au long cours, il a connu une avancée significative sur le dossier du barrage Grand Inga, qu’il gère pour la RD Congo, et signé pour la Gécamines le projet de Desiwa (800 millions de dollars, soit 735 millions d’euros) », lit-on sur le site de Jeune Afrique.

La première place dudit classement est occupée par le Marocain Hicham Naciri – (Naciri & Associés Allen & Overy) Selon J.A, Hicham Naciri est une super star des avocats d’affaires. « À 48 ans, le fils du bâtonnier et ministre de la Justice, Mohamed Taieb Naciri, est sûr de son statut au point d’avoir associé le nom du cabinet fondé par son père à celui d’Allen & Overy lorsqu’il a rejoint en 2011 la firme américaine. Classé numéro un de notre palmarès, après avoir été sixième l’an dernier, il a négocié en 2017 plus d’une vingtaine de dossiers aux montants financiers considérables sur l’ensemble du continent. Incontournable au Maroc, il est porté par le déploiement africain des grands groupes de son pays et intervient désormais un peu partout sur le continent », souligne le journal sur lui.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *