Algérie/Gestion des APC et APW: pour plus de prérogatives aux élus locaux

Le ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, B.Nourredine affirme que les larges prérogatives accordées aux APC et APW seront consacrées davantage et avec précision, dans le projet de loi relatif aux collectivités territoriales. ».

Ce qui consolidera et définira les prérogatives de l’élu dans différents domaines, d’où ce projet de loi relatif aux collectivités territoriales que réunira le code communal et de wilaya en un seul texte. C’était lors de l’ouverture d’une session de formation organisée au profit des élus locaux au niveau de l’école nationale d’administration, et le ministre a aussi fait état du projet de création d’un pôle de formation technique, un projet approuvé par le gouvernement.

L’entrée en service de ce pôle est attendue pour la prochaine session de formation. Cette structure visant à doter les collectivités locales de cadres techniques spécialisés dans la gestion des villes et leur assurer des programmes modernes dans ce domaine et cette école sera pionnière en matière de promotion des grandes villes.

Il faut dire que le M.I met  l’accent sur le fait que son secteur accorde un intérêt soutenu à la formation des élus locaux et ce, au regard de l’importance de leur rôle, consacré dans le code communal. Un code qui stipule que l’élu communal est tenu de suivre des cycles de formation et de perfectionnement liés à la gestion en matière de développement, notamment.

Le ministre a aussi annoncé l’organisation prochaine d’une autre session de formation au niveau national au profit des élus dans des thèmes liés directement aux prérogatives et intérêts communs des collectivités locales, à l’instar des finances et du développement. On a annoncé en même temps une nouvelle méthode de travail qui pourrait permettre aux universitaires diplômés récemment de gérer les structures publiques inexploitées au niveau des communes.

Le ministre a aussi instruit les élus locaux d’accorder une importance particulière aux préparatifs liés à la prochaine rentrée scolaire et universitaire de 2018 (Année scolaire 2018/2019). Le ministre  a par la même occasion exhorté les élus locaux d’investir le terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets en cours de réalisation dans le secteur de l’éducation, à propos desquels M. Bedoui a recommandé un suivi rigoureux.

Signalons enfin que la formation dispensée au profit de pas moins de 1783 élus locaux issus des quarante-huit wilayas existantes, s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel tracé par le ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, au profit des élus locaux, ou on vise  d’accompagner et d’améliorer  leur gestion locale afin d’offrir un service de qualité qui répondrait aux attentes des citoyens.

Faire de l’organisation de la commune, les finances locales, les marchés publics, le développement local, l’état civil et la circulation des personnes et des biens, le contentieux, la gestion des ressources humaines ainsi que la prévention et la gestion des risques seraient les missions imputées aux élus.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.