Burkina Faso: à 17 ans, il publie son premier roman

44 total views, 1 views today

Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre d’années. C’est le cas de Zita Romaric Sanou. Cet élève de la classe de première  au lycée municipal Vinama Thiémounou Djibril de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, fait parler de lui de la meilleure des manières. A l’âge de dix-sept ans, ce jeune garçon à l’allure calme et studieuse, vient de réussir la prouesse de mener à terme le projet d’écriture d’un premier roman.

Publiée finalement, l’œuvre est intitulée ‘’Les Regrets d’une grève’’. Il relate fidèlement les difficultés du système scolaire burkinabè qui est confronté, depuis près de deux décennies, à des grèves à répétition. Très souvent, les manifestants, qui revendiquent violemment, ignorent tout simplement les motifs de leur débrayage.

C’est la situation qu’a vécu Daraga, le héros du roman. Bien que déscolarisé, il est l’élément catalyseur des grèves. Toutefois, le jour où il se pose la question du pourquoi des arrêts de cours qu’il planifie, il commence à prendre sérieusement conscience. Désormais, l’initiateur de la grève va tourner sa veste pour œuvrer pour une société équilibrée et paisible.

Les premiers privilégiés à avoir lu le roman trouvent en cette œuvre une combinaison de maladresses du débutant mais aussi la fraicheur et la singularité d’un enfant qui éveille la conscience collective des adultes. La composition des personnages a été également un aspect qui plaise déjà et qui fait croire que si le garçon persévère sur cette lancée, le Burkina Faso devrait se préparer à assister à l’éclosion d’un véritable écrivain.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.