Nigeria: vers la création d’une banque destinée aux TIC

75 total views, 6 views today

Le Nigeria n’a pas caché ses ambitions de soutenir sans cesse le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Malgré les différents chantiers en cours, il est annoncé la création d’une banque destinée au financement  des projets à haute valeur technologique. Le gouvernement fédéral du Nigeria se penche sur le chantier.

L’information a été dévoilée par le ministre nigérian des Communications, Adebayo Shittu lors de la rencontre Bayelsa Ecosystem and Ignition Week, organisé dans l’Etat de Bayelsa.

Pour ce pays qui se veut le creuset des plus grandes réalisations technologiques d’Afrique de part ses moyens et la taille de sa population, le défi est grand. Une banque pour les TIC devra permettre aux entrepreneurs du secteur d’avoir un accès facile au financement. Ce qui n’est pas chose aisée pour le moment.

Le financement des projets technologique devient un sujet qui , jusque là représente une pomme de discorde entre les banques commerciales et les entrepreneurs notamment ceux évoluant dans le secteur des nouvelles technologiques. Cela fait abandonner des projets ambitieux qui devraient apporter une réponse à un besoin donné.

En tout cas, le nouveau projet devra plutôt contribuer à plus d’un titre à la création de valeur ajoutée, de richesse pour ces travailleurs qui trouveront l’opportunité de développer à grande échelle leurs inventions voire productions.

« La Banque de développement des TIC reflète la conscience du gouvernement fédéral de la nature inéluctable de l’innovation dans la croissance de l’industrie des TIC, dont dépendra en partie la croissance du pays dans les  années à venir. Ce n’est qu’en soutenant les entrepreneurs technologiques que le pays deviendra une plaque tournante pour l’innovation dans les TIC, attirera plus d’investisseurs, créera plus d’emplois et de richesses», a déclaré le ministre Shittu.

Le Nigeria travaille actuellement sur deux projets d’envergure dont l’un vise à  améliorer le taux de pénétration du haut débit de 30% d’ici 2019 et l’autre table sur  la création de centres technologiques dans six universités à travers le pays.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.