African Entrepreneurship Award 4è édition: honneur aux entrepreneurs dans le sport et l’innovation

L’Organisation de la presse africaine (Opa) a annoncé, lundi 12 mars dernier, le lancement de la 4e édition de L’African Entrepreneurship Award (AEA). Initié par Othmane Benjelloun, le PDG de Bmce Bank of Africa, l’AEA vise à soutenir les talents d’entrepreneurs africains ou originaires d’Afrique dont les idées « portent la promesse d’un monde meilleur ».

Par le biais d’un communiqué, l’Opa signale que pour le compte de l’année 2018, la part belle sera faite aux meilleurs entrepreneurs évoluant dans les domaines du sport et de l’innovation.

Depuis qu’elle a été lancée en 2014, à l’occasion du 5e Global Entrepreneurship Summit de Marrakech (Maroc), le concours met en avant, sous forme de thématiques, des secteurs spécifiques. Ainsi, les éditions de ces trois dernières années ont été dédiées à l’Éducation et à l’Environnement.

L’Organisation renseigne que la première étape de la compétition sera de recueillir les idées les plus utiles pour le continent africain. Cette première phase sera suivie par deux autres. Les candidats retenus devront ensuite valoriser leur projet avec des présentations qui doivent faire de l’effet. Interviendra, en dernier lieu, la sélection finale qui récompensera les projets les plus innovants et durables.

« L’African Entrepreneurship Award illustre l’ambition de la Bmce Bank of Africa d’encourager l’entrepreneuriat en Afrique en récompensant le talent et la technologie au-delà des frontières », peut-on lire dans un communiqué du groupe Bank Of Africa.

D’après les organisateurs, la sélection des projets se fera avec le concours des partenaires de l’African Entrepreneurship Award à savoir des entrepreneurs, des universitaires, des leaders et mentors en provenance de « tous les continents ». Ces derniers se chargeront d’accompagner les candidats à chaque étape du concours.

Pour Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur Directeur général exécutif du Groupe Bmce Bank Of Africa, la finalité de ce concours n’est pas que le financement. L’écoute, l’accompagnement et le mentoring de ces jeunes et futurs entrepreneurs sont les clés de succès de cette initiative. « Depuis son lancement, ce sont plus de 300 mentors africains et internationaux qui ont accompagné 33 entrepreneurs.

Le mentorat se poursuit les deux années qui suivent la compétition pour assurer la viabilité des projets », a expliqué M. Benjelloun.

Selon les premiers responsables de l’AEA, depuis le lancement du challenge, plus de 12 000 candidatures couvrant 132 pays ont été reçues permettant de coacher 112 candidats, de désigner 33 gagnants et menant au financement de 21 projets d’entreprise. Le prix est doté d’un million de dollars US (Près 500 millions de F CFA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *