Togo: une association plaide pour la réglementation du e-Commerce

58 total views, 3 views today

Le 15 mars 2018, il a été célébré la Journée mondiale des consommateurs. Placée sous le thème : « Rendre les marchés du numérique plus équitable », cette journée a été commémorée au Togo à travers plusieurs activités organisées par les regroupements qui défendent les droits des consommateurs dont l’Association des Consommateurs du Togo (ATC).

Lors d’une rencontre avec les hommes des médias, cette association a annoncé qu’elle compte mener un plaidoyer en faveur de la réglementation du e-Commerce au Togo.

Pour que le e-commerce prospère au Togo, il faudrait sans doute réformer le secteur, qui est toujours à l’étape « embryonnaire » dans ce pays. Pour ce faire, l’Association Togolaise des Consommateurs a encouragé les promoteurs des boutiques en ligne au Togo à améliorer leurs offres tout en les exhortant à respecter les conditions générales de vente en vigueur au Togo. « Nous sollicitons de la part des pouvoirs publics, des textes pour réglementer ce type de commerce tout en améliorant l’accès à internet », a déclaré Dunya Fredy, chargé à la communication de l’ATC.

Conscient des enjeux que représente le e-commerce dans le monde d’aujourd’hui, où nul ne peut se passer de l’internet dans son quotidien, l’Association des Consommateurs du Togo (ATC) s’assigne la mission de travailler pour s’assurer que les marchés numériques fonctionnent sur des bases « justes et sûres ». En cas de défaillance ou de litige, l’association souhaite l’instauration des dédommagements

Cette journée du 15 mars 2018 a été une occasion pour les consommateurs togolais qui ont essayé de travailler à avoir un regard sur la qualité des produits qui leur sont vendus et à mettre en place une union sacrée au sein du mouvement consumériste international.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.