Algérie : montée vertigineuse des prix des véhicules

Depuis l’année 2014, le prix du véhicule en Algérie a augmenté comme une flèche. Des prix raisonnables et des voitures abordables avant l’année citée, mais après, les prix étaient excessifs, en hausse, et rares sont ceux qui trouvent facilité à s’acquérir un véhicule, soit neuf ou comme on dit « d’occasion ». La raison est simple, c’est que le nombre de concessionnaire des voitures étrangères a été réduit et le véhicule local n’est pas à la portée des plus démunis.

Le prix du neuf a changé, à l’image de la « Renault Symbole », ou le type 1.2  essence est quotté à 114 millions de centimes, la 1.6 à 138 millions de centimes, et le modèle « Diesel 1.5 », le prix s’élève à 161 millions de centimes. Pour la « Dacia Sandero Stepway », le prix de son modèle « Diesel » à la sortie de l’usine s’établit à 149 millions de centimes, tandis que le prix du modèle « Essence » s’établit à 135 millions de centimes, soit un écart de 14 millions.

Pour la Hyundai, le prix de la « i10/5 portes » à la sortie de l’usine s’élève à 153 millions alors que le prix de la « i104 portes » est établi à 157 millions. Le coût de la Hyundai « i20 en boîte automatique » s’élève à 195 millions, et celle de la version en boîte manuelle, le prix est établi à 197 millions. En ce qui concerne la « Hyundai Accent 1.4 », le prix est fixé à 175 millions de centimes et celui de la « Accent 1.4 en boîte automatique » et de « la Accent 1.6 en boîte manuelle » est le même, à savoir 1,90 million de dinars.

Le coût de revient de la « Crêta en boîte automatique » s’élève à 2,76 millions de dinars, tandis que le prix de la « Santa Fe », il est de l’ordre 4,97 millions de dinars. Chez « Sovac », chargé de l’assemblage des véhicules du groupe « Volkswagen », le prix « sortie d’usine » de la « Skoda Octavia en finition ambition » s’élève à 249 millions de centimes. Le prix à la sortie de l’usine de la « Seat Ibiza en modèle de base » s’élève à 1,65 million de dinars, tandis que le prix de la « Nouvelle Ibiza en finition High Plus » s’élève à la sortie de l’usine à 195 millions de centimes.

Celui de la « Volkswagen Golf 2.0 en finition Start » s’élève à la sortie de l’usine à 249 millions de centimes, tandis que la « finition Carat » s’élève à 3,6 millions de dinars. La « Volkswagen Caddy » coûte à la sortie de l’usine 2,11 millions de dinars (211 millions) dans sa finition basique, tandis que le coût de la « finition Highline », le prix est affichée à 353 millions de centimes. Les autres modèles, tels que la « Kia », les prix sont en hausse, soit entre 141 millions de centimes pour la « Picanto dans sa finition 1.2 LX ».

La « finition GT Line » s’élève à 1,82 million de dinars. Des prix pas à la portée de tout le monde et sauf les mieux aisés financièrement peuvent s’en acquérir. Les citoyens qui ont des salaires moyens ne peuvent même pas se permettre des véhicules d’occasion qui ont vu les prix augmentés de plus de 30% un certain moment. Cela étant, la plupart des citoyens optent pour les véhicules économiques, tels que les Maruti 800, Maruti 1000 (Zen) ou les anciens véhicules qui ne coûtent pas trop cher comme les Renault 4 et 5.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *