Togo : l’Inam veut atteindre plus d’ayants droits non couverts

53 total views, 3 views today

Couvrir un plus grand nombre de personnes et d’ayants droits non couverts, tel est le nouveau défi que se lance l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), qui vient de tenir une séance d’information et d’échange avec ses partenaires sur les perspectives de l’institut.

Le but de cette rencontre est d’informer le public sur la volonté de l’Inam à étendre la couverture maladie aux ayants droits non couverts : il s’agit notamment des enfants supplémentaires, de la deuxième épouse…

« Le régime actuel de l’INAM couvre seulement 6 membres, l’assureur principal, son conjoint ou conjointe et 4 enfants. Aujourd’hui nous sommes dans une protection sociale inclusive et donc, nous voulons prendre des mesures pour pouvoir intégrer les ayants droits non couverts (les enfants de plus de 21 ans, les secondes et troisièmes épouses, enfants supplémentaires et les bénéficiaires de pension de réversion) », a expliqué Miriam Dossou, la directrice générale de l’INAM.

Avec le nouveau régime, les parents devront cotiser une somme de 1.000 Francs CFA par mois par enfant supplémentaire et 2.500 Francs FCFA par mois par conjointe supplémentaire déclarée. Dans les deux cas, le délai de carence est de trois mois. Plus de 6 ans après sa création, l’INAM a enrôlé près de 320 000 togolais. 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.