Angola : Eduardo dos Santos se retire de la politique fin 2018

Quelques mois après son départ de la tête du pays, l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos a annoncé son retrait prochain de la vie politique. Celui qui a dirigé son pays pendant plus de trois décennies veut désormais quitter la tête de son parti, le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA). A 75 ans, José Eduardo dos Santos est souffrant. L’ancien homme fort de Luanda s’est prononcé sur son avenir lors de la dernière réunion du comité central du MPLA.

« Je recommande avec la prudence d’usage que le congrès extraordinaire pour élire le nouveau président du parti se tienne en décembre 2018 ou avril 2019 », a déclaré José Eduardo dos Santos en ouverture des travaux du comité central.

L’annonce de la retraite politique de José Eduardo dos Santos a lancé la course à sa succession. Plusieurs prétendants au poste de président du MPLA souhaitaient par ailleurs un départ de José Eduardo dos Santos en avril. Mais ils devront attendre. Selon les observateurs, le parti au pouvoir est secoué par des querelles entre des camps. Des proches de dos Santos reprochent aux partisans de Joao Lourenço de mener une politique contre l’ancien président.

Il faut dire que depuis son arrivée au pouvoir en août 2017, Joao Lourenço a pris des décisions inattendues. S’il a limogé le Isabel dos Santos de la tête de Sonangol, l’actuel président a également remercié José Filomeno qui dirigeait le fonds souverain du pays. En plus, le nouveau chef de l’Etat a remis au-devant de la scène des anciens membres de l’armée qui était tombés en disgrâce sous José Eduardo dos Santos.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *